La rivalité croisée se réchauffe sur la route de la gloire en Flandre

L’une des rivalités individuelles les plus intéressantes du sport se poursuit aujourd’hui dans le Tour des Flandres. La course de l’année dernière a vu le Néerlandais Mathieu van der Poel remporter la photo-finish face au Belge Wout van Aert qui ressemblait à un microcosme de la bataille entre les deux.

Les deux jeunes de 26 ans ont dominé le Cyclo Cross, le cousin épuisant du cross-country, remportant à eux deux les sept derniers titres mondiaux.

Maintenant, ils ont tourné leur attention vers la route.

La victoire de Van der Poel dans le Tour des Flandres était sa première dans l’une des cinq courses Monument, les plus prestigieuses classiques d’une journée du sport. Deux mois plus tôt, Van Aert avait remporté son premier, le Milan-Sanremo.

Le monument d’aujourd’hui est le premier des trois ce mois-ci avec le plus célèbre de tous, Paris-Roubaix, dimanche prochain.

Adding Spice est une animosité personnelle incarnée par les commentaires de Van Aert après Gent-Wevelgem de l’année dernière: «Il n’y avait qu’un seul pilote qui me ciblait vraiment. Apparemment, il a préféré me voir perdre plutôt que d’avoir la chance de gagner la course seul. ”

Aujourd’hui, la bataille rejoint ce que Seán Kelly a appelé, “l’une des courses les plus horribles à conduire, mais l’une des plus grandes courses à gagner”.

Un mois passionnant vous attend.

Éditeurs en ligne

READ  Tanguy Ndombele: Comment le milieu de terrain de Tottenham est-il passé de paria des Spurs à joueur clé?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here