L’état de santé de l’opposant russe Alexeï Navalny hospitalisé depuis le 22 août à l’hôpital de la Charité à Berlin s’est amélioré. «Le patient est sorti d’un coma artificiel et a progressivement cessé d’être en réanimation. Répond aux stimuli verbaux. Il est encore trop tôt pour évaluer les effets potentiels à long terme de son grave empoisonnement “, a écrit l’hôpital dans un communiqué de presse, Lundi 7 septembre.

Le 20 août, l’opposant russe de 44 ans était mal à l’aise dans un avion entre la Sibérie et Moscou après avoir bu du thé à l’aéroport.

Initialement hospitalisé à Omsk, en Sibérie, il a été transféré le 22 août en Allemagne, où les autorités étaient certaines qu’il avait été victime d’empoisonnement lors d’une course pour un agent neurotoxique comme Novitchok, une substance conçue à l’époque soviétique à des fins militaires et déjà utilisée contre l’ancien agent double russe Sergei Skripal et sa fille Yulia en 2018 en Angleterre.

Berlin et d’autres pays occidentaux interrogent les autorités russes et les exhortent à fournir une explication. La confrontation s’est renforcée dimanche, L’Allemagne pose un ultimatum quelques jours à Moscou pour “Clarifiez ce qui s’est passé”.

Lis l’histoire: “Le patient russe”: Alexeï Navalny, l’adversaire dont Poutine ne parle jamais

Le Monde avec l’AFP, l’AP et Reuters

READ  EN DIRECT - Mali: le président IBK démissionne après son renversement par les militaires