L’asbl présente « Will », le premier SDF du Métaverse

L’annonce du jour du tambour met en lumière le travail qui se démarque des autres. Le gagnant d’aujourd’hui est ‘Will’ d’Entourage de TBWA \ Paris.

Le métaverse est considéré comme la nouvelle frontière du divertissement et du marketing. Malgré tout cela, cependant, c’est une extension du monde réel. Pour souligner que nous ne pouvons pas nous retirer complètement dans le métaverse pour éviter les problèmes du monde réel, il a créé « Will », le premier sans-abri du métaverse.

L’annonce souligne que, comme les gens achètent déjà des propriétés virtuelles et des articles d’une valeur de centaines de milliers de livres, la réalité de l’itinérance doit encore être abordée. Il marque la fin des plans français d’hébergement d’urgence pour les personnes précaires, qui ont lieu chaque année le 31 mars.

En conséquence, Entourage Network – une communauté de 150 000 citoyens – tire la sonnette d’alarme sur la « crise sans précédent de la fraternité en France » avec « Will » se voulant porte-parole des personnes en situation de précarité.

Jean-Marc Potdevin, président co-fondateur d’Entourage Network, a déclaré : « Les 7 millions de personnes qui sont isolées en France – un pays qui a inclus le mot « fraternité » dans sa devise sans vraiment le comprendre – se taisent. Ils ne prouvent pas. Ils sont invisibles et seuls, simplement ignorés. Retrouvons notre propre dignité en vivant avec eux une véritable relation de communion ».

300 000 personnes vivent sans abri en France et 85% d’entre elles déclarent se sentir rejetées par les passants. Et seuls 26% des Français déclarent parler à des SDF. La nouvelle campagne cherche à rétablir les liens sociaux dans le monde réel avant de l’abandonner pour un monde virtuel.

READ  Ouverture du festival du court métrage de Téhéran, avec une première aux Oscars

La campagne comprend un court métrage qui explique à la fois le concept de métaverse et le met en contraste avec la réalité de la vie en tant que dormeur agité. Il est également conçu pour avoir une composante sociale et comprendra des entretiens avec des personnes qui vivent (ou ont déjà vécu) l’itinérance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here