Appartenant à l’Autorité portuaire de Maurice (MPA), le remorqueur Sir Gatan a coulé au large de Poudre d’Or dans le nord-est de l’île Maurice ce mardi 1er septembre 2020 vers 19h30. Un membre d’équipage est mort, a rapporté la presse mauricienne d’abord, puis un second mort. Ce mardi après-midi, la presse mauricienne a annoncé la récupération d’un troisième corps, au large de Grand Gaube, faisant le bilan de trois morts. Un autre marin est toujours porté disparu. Le bateau a été appelé pour remorquer une barge transportant des résidus d’hydrocarbures du Wakashio, le vraquier qui s’est brisé sur les rochers fin juillet et a provoqué une énorme marée noire. Les restes du vraquier ont été coulés au large de Maurice il y a quelques jours (Photo: Le Mauricien)

Appartenant à l’Autorité portuaire de Maurice (MPA), le remorqueur Sir Gatan a coulé au large de Poudre d’Or dans le nord-est de l’île Maurice ce mardi 1er septembre 2020 vers 19h30. Un membre d’équipage est mort, a rapporté la presse mauricienne d’abord, puis un second mort. Ce mardi après-midi, la presse mauricienne a annoncé la récupération d’un troisième corps, au large de Grand Gaube, faisant le bilan de trois morts. Un autre marin est toujours porté disparu. Le bateau a été appelé pour remorquer une barge transportant des résidus d’hydrocarbures du Wakashio, le vraquier qui s’est brisé sur les rochers fin juillet et a provoqué une énorme marée noire. Les restes du vraquier ont été coulés au large de Maurice il y a quelques jours (Photo: Le Mauricien)

“Un troisième corps a été récupéré après l’accident entre Roches-Noires et Poudre-d’Or dans la soirée du lundi 31 août” indique ce mardi après-midi 1er septembre, plusieurs médias locaux dont Defimedia.

Les opérations de sauvetage ont mobilisé l’hélicoptère de police, un remorqueur, les pêcheurs de la région et leurs bateaux, a précisé la presse mauricienne. Outre les deux décès annoncés, deux autres marins sont portés disparus.

Le remorqueur aurait «attrapé de l’eau lorsque la barge qu’il remorquait l’a heurté et a brisé une partie de sa coque alors que les deux bateaux étaient au large de Poudre d’Or. Le mauvais temps en serait la cause. accident “crit lemauricien.com. La barge a été mobilisée pour évacuer le pétrole du Wakashio qui est toujours à la surface de l’eau.

“Sur les huit membres d’équipage, quatre étaient dans un canot de sauvetage et quatre autres auraient été sur le récif”, a ajouté le site d’information.

READ  Exercice militaire européen en Méditerranée orientale, au milieu des tensions gréco-turques

– Un bateau mobilisé pour nettoyer le Wakashio –

Le remorqueur Sir Gatan, nommé en l’honneur de Sir Gaetan Duval, avait été appelé pour remorquer une barge transportant les restes du drainage de la partie arrière du Wakashio encore des scories sur les rives de la pointe d’Esny. Ils revenaient de Pointe-d’Esny à Port-Louis via l’est du pays.

Pour rappel, le MV Wakashio, un navire japonais naviguant sous pavillon Panamen, s’est effondré au large de la Pointe d’Esny le 25 juillet. 12 jours plus tard, une cale s’est fissurée, permettant à près de 1 000 tonnes de pétrole lourd de s’infiltrer dans la lagune mauricienne.

Cette catastrophe écologique a provoqué la colère de la population mauricienne – mobilisée en masse pour lutter contre la marée noire – accusant le gouvernement de réagir trop tard

Lire aussi Maurice: une marche citoyenne rassemble des milliers de personnes Port-Louis

Lire aussi: Étang noir: la menace plane sur la barrière de corail de l’île Maurice

www.ipreunion.com / [email protected]