“Je ne suis pas surpris” de l’extension de la fermeture des bars et restaurants après le 1er décembre, annoncée par Jean Castex, Philippe Etchebest a réagi jeudi 12 novembre sur franceinfo. “Je suis dégoûté par ce qui se passe aujourd’hui”, il a ajouté pourquoi les fermetures pourraient être fatales pour de nombreux bars et restaurants qui ne survivront pas à ces fermetures. “Arrêtez de poser des questions et agissez”, lancé au gouvernementle cuisinier.

Cela va sûrement mal tourner. Nous sommes des acteurs du système économique en France. Nous sommes les globules rouges de la France, si nous toussons, c’est la France qui tombe malade.

Philippe Etchebest, chef

vers franceinfo

Le chef est convaincu que le gouvernement le fera “en déclin pour les vacances de Noël, nous ne sommes même pas sûrs d’ouvrir, et nous reconfirmerons en janvier jusqu’en février mars. Donc l’effet de surprise n’existe plus, on sait à quoi s’attendre, mais j’espère que je me trompe.”

Avant ce second confinement, les restaurants avaient mis en place un protocole sanitaire pour pouvoir accueillir les clients mais cela ne suffisait pas. «Nous avons fait ce que nous avions à faire et quand nous sommes arrivés à la fin de la journée, on nous a dit de taire, déplore le restaurateur. “Ces protocoles étaient drastiques. On faisait tout ce qu’on nous demandait, vraiment, et il n’y avait plus besoin d’être en danger dans nos établissements quand on était en milieu familial, dans les supermarchés ou ailleurs. C’est là qu’il y a une sorte de malentendu sur les choix arbitraires qui sont faits “, a expliqué Philippe Etchebest.

READ  Les meilleures box Internet hebdomadaires en vente en ce moment