Le chef des gardiens de la révolution accepte de répondre à «tout acte» des États-Unis

Sur cette photo fournie par les autorités iraniennes, le général Hossein Salami (à droite) répond aux questions des journalistes lors de sa visite sur l’île d’Abu Musa le samedi 2 janvier. – AFP

L’Iran va riposter contre “toute action de l’ennemi”, a averti samedi le chef des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de l’Iran, faisant référence aux tensions croissantes avec États Unis, lors d’une inspection des troupes stationnées sur l’une des principales îles du Golfe. “Nous sommes ici aujourd’hui pour sécuriser notre puissance navale contre les ennemis qui se vantent et nous menacent”, a déclaré le général de division Hossein Salami sur l’île d’Abou Moussa, selon Sepahnews, le site officiel des Gardiens. de la révolution. “Nous répondrons avec la même force […] à toute action de l’ennemi contre nous », at-il dit.

Tensions entre les États-Unis et Iran augmenté à mesure que l’anniversaire de l’assassinat du puissant général iranien Qassem Soleimani, chef des opérations extérieures des Gardiens, a été tué par une attaque américaine à Bagdad le 3 janvier 2020. L’Iran a ensuite réagi en tirant des missiles. sur des bases irakiennes accueillant des soldats américains.

“Un prétexte” pour lancer “une guerre”

Fin novembre, le porte-avions américain USS Nimitz a été déployé dans le Golfe et deux bombardiers américains B-52 ont survolé la région le 10 décembre dans une démonstration de force. Seconde New York TimesLe secrétaire américain à la Défense, Christopher Miller, a depuis ordonné le retour du Nimitz. Un signal de “désescalade” envoyé à
Téhéran pour éviter les conflits, écrit le journal américain citant un fonctionnaire.

Jeudi, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a accusé le président américain sortant Donald Trump d’avoir tenté d’inventer “un prétexte” pour lancer “une guerre” avant de quitter la Maison Blanche le 20 janvier, après un mandat au cours duquel il a mené une campagne de “pression maximale” contre Téhéran.

En outre, l’Iran a informé l’Agence internationale de l’énergie atomique de son désir de produire de l’uranium enrichi à 20%, bien au-delà du seuil fixé par l’accord à Vienne en 2015, a-t-on appris vendredi auprès de l’agence onusienne. “L’Iran a informé l’Agence de son intention d’enrichir jusqu’à 20% d’uranium dans la centrale électrique souterraine de Fordo, afin de se conformer à une loi récemment adoptée par le parlement iranien”, a déclaré un porte-parole à l’AFP. La lettre, datée du 31 décembre, “ne précisait pas quand cette activité d’enrichissement serait mise en œuvre”.

READ  Le roi de Thaïlande aurait été accusé d'avoir cassé les chevilles de sa sœur après avoir remis en question le projet de nommer la deuxième reine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here