Le contrat de deux ans de Daniel Ramsay prolongé à 200 matchs avec le club français

Daniel Ramsay de Southland avec sa partenaire Alisha Watt et leurs petits amis Kaia et Arlo après que Ramsay ait remporté son 200e match pour le club de rugby français Section Paloise.

Romain Perchicot / fourni

Daniel Ramsay de Southland avec sa partenaire Alisha Watt et leurs petits amis Kaia et Arlo après que Ramsay ait remporté son 200e match pour le club de rugby français Section Paloise.

Lorsque Daniel Ramsay s’est envolé pour la France à 27 ans en 2012, il pensait qu’il pourrait peut-être passer quelques saisons de plus à sa carrière de rugbyman professionnel.

Les Maori All Blacks 2010 avaient joué au rugby provincial pour Southland, Otago et Wellington avant de signer avec le club français Section Paloise.

Son contrat initial était de deux ans. A cette époque, la Section Paloise faisait partie de la compétition des clubs de deuxième division française.

Une décennie plus tard, l’écluse de 37 ans reste un élément populaire de la section Paloise basée à Pau, qui joue désormais dans la plus haute compétition française, le Top 14.

EN SAVOIR PLUS:
* Le jibe que le patron du rugby anglais veut « coller le nez de Steve Hansen »
* Damian McKenzie et Israel Folau jouent au Japon
* L’ancien All Black Vaea Fifita se retire tôt du gros contrat avec les Vespas lorsque le plafond salarial diminue

Le 2 janvier contre Brive, le produit Southland Boys’ High School a mené à son 200e match pour le club palois.

Ce fut une semaine de montagnes russes qui a conduit à l’étape la plus importante pour Ramsay. Il était à l’isolement après avoir contracté le Covid-19, mais s’est rétabli à temps pour obtenir une séance d’entraînement avant de s’aligner dans le match n°1. 200.

READ  Glentoran annonce la signature de l'attaquant Danny Purkis

Ramsay était honoré et reconnaissant d’avoir atteint les 200 matchs ; un exploit rare pour un kiwi jouant en France.

« C’est quelque chose que je suis fier d’accomplir avant d’atteindre la fin de ma carrière. Notre ville Pau et le club nous tiennent à cœur.

« Nos enfants sont nés ici et nous en avons gardé des souvenirs incroyables. J’ai eu la chance de recevoir des messages d’anciens joueurs, de ma famille et d’amis à propos de mon 200e match, ce qui a vraiment signifié beaucoup et m’a fait réaliser ce que j’ai accompli. »

Daniel Ramsay revendique un alignement pour son club français Section Paloise à Brisbane aux Global 10s en 2018.

Bradley Kanaris / Getty Images

Daniel Ramsay revendique un alignement pour son club français Section Paloise à Brisbane aux Global 10s en 2018.

Pau est devenu la maison de Ramsay et de sa partenaire Alisha Watt. Leurs deux garçons, Arlo et Kaia, sont des gars très français puisqu’ils ont vécu toute leur vie en France.

« C’est tout ce qu’ils savent, ayant grandi à Pau. Ils sont passés par notre école française locale, ils sont donc complètement immergés dans la culture.

« Ils aiment tous les sports, surtout le football ici, car leurs amis suivent tout le championnat de France et jouent au football pour le Pau FC. Ils jouent à la maison en parlant anglais puis passent au français avec leurs amis. C’est incroyable à quelle vitesse les enfants peuvent s’adapter. »

L’émergence de Covid-19 au cours des deux dernières années a perturbé les compétitions sportives professionnelles dans le monde en raison des perturbations.

Pour Ramsay, personnellement, il y avait eu quelques points positifs dans la situation.

« Pour être honnête, Covid a été pour moi une opportunité de reposer mon corps et de passer beaucoup de temps avec ma famille. Avant que Covid ne frappe mon corps, il y avait un léger inconfort, mais avec du temps libre, toutes les douleurs ont disparu et mon corps s’est rétabli.

Bien que Ramsay souligne qu’il y avait un inconvénient important à ce qu’un Néo-Zélandais joue professionnellement à l’étranger.

« Le plus dur, c’est qu’aucune famille n’a pu voyager et c’est ce qui nous manque. »

Daniel Ramsay a joué pour les Southland Stags contre Otago lors du match du Trophée commémoratif Donald Stuart en 2008.

Barry Harcourt / Trucs

Daniel Ramsay a joué pour les Southland Stags contre Otago lors du match du Trophée commémoratif Donald Stuart en 2008.

Qu’en est-il du futur? Ramsay n’a rien bloqué au-delà de la saison en cours avec la section Paloise.

« Pour le moment, je n’ai pas de plans pour quand nous reviendrons [to New Zealand]. Ce sera ma dernière saison dans la Section Paloise. En ce moment, j’étudie et j’explore mes options ».

Ce qui est sûr, c’est que le garçon nommé Invercargill sera désormais affecté à jamais au club de la Section française paloise à l’issue de son passage de 200 matchs à Pau.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here