Ce matin, nous vous avons envoyé des informations de Catalogne indiquant que si Memphis Depay n’a pas signé pour le FC Barcelone lundi dernier, c’est parce que la LFP espagnole y a opposé son veto. La raison ? Le salaire batave était sur le point de faire exploser le plafond autorisé de la masse salariale totale. Ce qui confirme les difficultés financières du géant espagnol.

Suite à cette annonce

Ce matin, le journal Sport a précisé que les départs de Rafinha, Ivan Rakitic, Luis Suarez, Arturo Vidal, Nelson Semedo, Arthur, Jean-Clair Todibo et Moussa Wagué ont permis aux Blaugranas d’économiser pas moins de 77 millions d’euros de salaire. De quoi alléger la facture, même si les dirigeants catalans ont annoncé vouloir se serrer encore plus la ceinture.

Le Barça est en rouge

Seconde Marque et le Cadena COPE, Le Barça a lancé une opération importante de réduction des salaires de toutes les sections du club (football, handball, basket, etc.) et cela concerne à la fois les joueurs et le staff. Une mesure qui ressemble beaucoup au chômage partiel instauré en mars et pour laquelle le président Josep Maria Bartomeu avait réussi, non sans difficulté, à faire en sorte que ses joueurs acceptent de réduire temporairement leurs frais de 70%. Pour le moment, le pourcentage de cette nouvelle baisse attendue n’est pas filtré. Cadena COPE explique également que les cadres ayant des responsabilités stratégiques disposent désormais de 15 jours pour en discuter avec le comité d’entreprise.

Les joueurs devront choisir un représentant pour les négociations avec la direction. Un long feuilleton pour le Barça est alors annoncé, d’autant plus que la radio ajoute une précision d’ampleur. Si cette nouvelle baisse se confirme, certains acteurs pourraient profiter d’un vide juridique en droit du travail qui leur permettrait de résilier unilatéralement leur contrat. Et si cela s’avère correct, l’équipe de Bartomeu n’a pas fini de jouer avec les nerfs des blaugrana socios.

READ  mise à jour sur les personnes indésirables au cas par cas