Les hôpitaux de Nancy CHRU et de Strasbourg accueillent respectivement six et quatre patients de la région Auvergne Rhône-Alpes ce jeudi 5 novembre. Une opération visant à soulager les soignants et l’infrastructure tant demandée à AURA.

Comme au printemps, cet automne aussi, la solidarité entre soignants et infrastructures hospitalières est à l’ordre du jour dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus-covid19. Et c’est au Grand Est que cette fois est appelée à accueillir les patients en réanimation.
Le jeudi 5 novembre 2020, à la demande du ministère de la Santé et des Solidarités, l’agence régionale de santé (ARS) Grand Est soutient la région Auvergne Rhône-Alpes (AURA) en accueillant 10 patients issus d’établissements de cette région. Les établissements de santé AURA sont actuellement aux prises avec l’afflux de patients et misent sur la solidarité nationale “,essentiel pour fournir le soutien nécessaire pour lutter contre l’épidémie de Covid-19“.

Solidarité nationale

Le Grand Est a distribué ces dix patients en soins intensifs en Lorraine et en Alsace:

  • 6 patients au CHRU de Nancy
  • 4 patients à Strasbourg

Dans un communiqué, ARS Grand Est précise que notre région “malgré une situation préoccupante, il fait preuve de solidarité nationale, comme l’ont fait d’autres régions et partenaires européens lors de la première vague en accueillant 330 patients de nos formations sanitaires. (…) ARS Grand Est anticipe l’impact de l’épidémie sur le système de santé et les établissements font déjà partie d’une organisation territoriale coordonnée qui devrait leur permettre de faire face à ses conséquences. de la deuxième vague tout en conservant les secteurs prioritaires. “

READ  Thomas Tuchel (PSG): "Je ne suis pas très content" - Foot - L1 - PSG

Continuez à lire sur ces sujets