Le ministre des Sports menace de retirer l’autorisation de la France de jouer dans les Six Nations

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a menacé de retirer l’autorisation de l’équipe de France de jouer dans les Six Nations si la fédération de rugby (FFR) ne parvient pas à enquêter de manière adéquate sur l’origine d’une épidémie de COVID-19 au sein de l’équipe.

Le match de la France contre l’Écosse a été reporté après que 11 joueurs français, ainsi que le personnel, y compris le manager Fabien Galthie, aient été testés positifs au COVID-19 la semaine dernière, ce qui a incité Maracineanu à demander une enquête.

Jouez GRATUITEMENT au Rugby Pick’em d’ESPN

Le président de la FFR, Bernard Laporte, a déclaré « pour autant que je sache, personne n’est en faute », mais Maracineanu semblait en désaccord.

«Nous avons demandé une enquête à la FFR et à [president] Bernard Laporte, qui était personnellement venu nous voir avant le tournoi pour nous présenter le protocole et nous dire que tout irait bien, que la bulle serait strictement respectée avec des entrées et des sorties contrôlées », a déclaré Maracineanu à L’Equipe TV.

«Maintenant que nous pouvons voir que ce n’est pas le cas, j’attends qu’il vienne expliquer ce qui s’est passé.

« Si rien ne se passe, si nous n’examinons pas cette chaîne de contamination et qu’ils ne nous expliquent pas comment cela pourrait se produire, alors l’autorisation qui nous a été donnée [to play in the Six Nations] peut être retiré. « 

La France devait affronter l’Écosse au Stade de France dimanche, mais les Six Nations ont annoncé jeudi que le match avait été reporté car une nouvelle date était recherchée.

READ  La Belgique balaie les mondiaux de cross masculins U23 avec Wyseure, Verstrynge, Nys

Le mois dernier, la France a interdit les voyages à destination et en provenance de pays tiers, mais le ministère des Sports a accordé à l’équipe de rugby une autorisation spéciale pour participer aux Six Nations.

La France, qui a remporté ses deux premiers matchs, se rendra en Angleterre le 10 mars.

« Je ne pense pas qu’il était écrit dans le protocole que les joueurs pouvaient sortir et manger les gaufres », a ajouté Maracineanu, après le départ des Français à Rome lorsqu’ils ont joué contre l’Italie il y a trois semaines.

«S’ils sortaient pour manger les gaufres, il fallait les réexaminer lorsqu’ils rentraient dans la bulle. Nous voulons savoir si cela a été fait parce que ce sont les conditions d’entrée et de sortie qui en font une bulle, par définition. . « 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here