Le monde accueille 2022 avec des célébrations en sourdine pour l’augmentation des cas de COVID-19

Le monde sonne en 2022 avec des célébrations en sourdine pour une autre année depuis le pandémie de Coronavirus – désormais alimenté par la variante Omicron à propagation rapide – continue de perturber la vie quotidienne dans le monde entier. La nouvelle variante, qui roule désormais enregistrer les numéros de cas aux États-Unis, cela a contraint de nombreuses villes à atténuer les célébrations ou à les annuler complètement.

Times Square, New York il envisage toujours d’organiser un événement, mais n’autorisera qu’une petite fraction de la foule typique, et tous les participants de plus de 5 ans qui ne sont pas admissibles à une exemption doivent être entièrement vaccinés et porter des masques faciaux. Des villes comme Atlanta et San Francisco ont annulé des célébrations typiques.

En Nouvelle-Zélande, l’une des premières villes à lancer la nouvelle année, un spectacle de lumière a remplacé le traditionnel feu d’artifice. L’Australie a poursuivi son feu d’artifice de sept minutes spectacles sur le Sydney Harbour Bridge et l’Opéra de Sydney, mais un accès limité au centre de Sydney, selon l’Associated Press.

Plus tôt cette semaine, le Dr Anthony Fauci il a exhorté les Américains ne participez pas à de grands rassemblements le soir du Nouvel An.

« Ce que je conseillerais aux gens de ne pas faire, c’est d’aller à de très grandes fêtes de 50 à 60 personnes où les gens huent et tout ce genre de choses, et de faire la fête, et vous ne connaissez pas le statut vaccinal des personnes dans cet environnement . « , a déclaré Fauci.

READ  Macron dit que la France construira de nouveaux réacteurs nucléaires
Les Australiens célèbrent le Nouvel An 2021
Des feux d’artifice illuminent le ciel au-dessus du port de Sydney alors que l’horloge sonne minuit le 1er janvier 2022 à Sydney, en Australie.

Brook Mitchell / Getty Images


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here