Le parlement français approuve le laissez-passer vaccinal

Une personne tient une pancarte indiquant « Liberté » alors que les gens participent à un rassemblement pour protester contre un projet de loi qui transformerait le laissez-passer sanitaire français actuel pour la maladie à coronavirus (COVID-19) en un « passe de vaccination ». à Paris, France, le 8 janvier 2022. REUTERS/Sarah Meyssonnier

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, le 16 janvier (Reuters) – Le parlement français a approuvé dimanche les dernières mesures gouvernementales pour lutter contre le virus COVID-19, y compris un laissez-passer pour les vaccins contesté par les manifestants anti-vaccins.

Les législateurs de la chambre basse du parlement ont voté 215 pour et 58 contre, ouvrant la voie à l’entrée en vigueur de la loi dans les prochains jours.

La nouvelle loi, qui a eu du fil à retordre au parlement avec des partis d’opposition qui ont trouvé certaines de ses dispositions trop sévères, exigera que les gens aient un certificat de vaccination pour entrer dans les lieux publics tels que les restaurants, les cafés, les cinémas et les trains à longue distance.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Actuellement, les personnes non vaccinées peuvent entrer dans ces lieux avec les résultats d’un récent test COVID-19 négatif. Près de 78% de la population est totalement vaccinée, selon le ministère de la Santé samedi.

Le président Emmanuel Macron, qui devrait briguer un second mandat lors de l’élection présidentielle d’avril, a déclaré ce mois-ci au journal Le Parisien qu’il voulait « faire chier » les personnes non vaccinées en leur compliquant la vie au point qu’elles finissent par se faire vacciner contre le COVID.

READ  YouTube bloque le compte du prédicateur nigérian TB Joshua pour des allégations de "soins aux homosexuels"

Des milliers de manifestants contre les vaccins se sont rassemblés samedi à Paris et dans certaines autres villes contre la loi, mais leur nombre a chuté de façon spectaculaire par rapport à la semaine précédente, peu après les propos de Macron.

La France est aux prises avec sa cinquième vague de COVID-19 avec de nouveaux cas quotidiens atteignant régulièrement des records de plus de 300 000. Cependant, le nombre de cas graves plaçant des personnes dans des unités de soins intensifs est bien inférieur à celui de la première vague de mars-avril 2020.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Leigh Thomas Montage par Raissa Kasolowsky

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here