Probablement vainqueur de Saint-Etienne (3-0) ce samedi lors du match de pointe de la 5e journée de Ligue 1, le Stade Rennais a dépassé les Verts et Lille et s’est hissé en tête du classement. Pleins de maîtrise, les Bretons confirment leur excellent début de saison.

Bourigeaud et Rennes ont porté un coup!

Impressionnant en sécurité, le Stade Rennais a pris les commandes de la Ligue 1 en lâchant sur le terrain de Saint-Etienne (3-0) ce samedi sous le choc à la hauteur de la 5e journée.

Malgré la séance à huis clos, les deux équipes ont mis beaucoup d’intensité avec des lancers rapides et beaucoup de duels.

Aguerd lance Rennes

Plus urgemment, les Rennais se sont installés dans le camp adverse sans obtenir une réelle opportunité. Les hommes de Claude Puel ont réagi en exploitant les espaces derrière la défense adverse, mais Nordin ne s’est pas mis la tête dans la tête puis Bouanga, dans une position idéale, a mal joué avec son homologue offensif.

Le terrier effrayant

Les visiteurs en ont profité pour reprendre la marche avant. Les locaux ont de plus en plus souffert et Moulin a dû intervenir sur un tir un peu doux de Del Castillo puis sur un tir plus puissant de Guirassy. Le gardien stphanois n’a cependant rien pu faire sur le coup porté au casque d’Aguerd, qui a logiquement ouvert le score depuis le corner (0-1, 33 °). Tous sous contrôle et bien en place, les Bretons ont bien contenu la timide réaction de l’ASSE. Touchant son genou juste avant la pause, Terrier a d’abord causé une grande inquiétude mais a finalement tenu sa place.

Guirassy et Hunou clôturent la partie

Devant, Puel a jeté Fofana et Neyou à la mi-temps. Que redémarrer ce jeu? C’est ce que nous pensions, mais l’objectif de Nordin a été logiquement refusé pour hors-jeu. Le tournant du match car, dans le public, les hommes de Julien Stphan ont plié le jeu grâce à l’incontournable Guirassy, ​​auteur d’une reprise acrobatique (0-2, 52 °).

En difficulté dans la construction et dans l’approche trop imprécise de la zone de vérité, les Verts n’ont pas pu bien réagir face aux Rennes qui continuaient à presser. Après plusieurs occasions contre, les Bretons ont même remporté le point sur un lob de Hunou (0-3, 90 °). Nous devrons certainement compter sur SRFC cette saison!

READ  MotoGP Autriche 2 P3: commentaires de Johann Zarco sur la première victoire Tech3 / Oliveira

Le score du match: 7/10

Ce choc au sommet aura tenu toutes ses promesses avec un jeu globalement très intense sans temps d’arrêt. Après une première demi-heure assez équilibrée, les Rennais ont pris les commandes du match et ont vraiment asphyxié les Verts, aux prises avec la construction et pressés jusqu’au bout. Quel dommage que cette rencontre se soit déroulée à huis clos …

Les objectifs :

– Sur un corner battu à droite, Bourigeaud trouve Aguerd grimper plus haut que tout, partant de Kolodziejcazk, au cœur du domaine, et trompe Moulin avec une puissante reprise de tête (0-1, 33 °).

– A droite, Del Castillo abaisse Maon et traverse dans la zone où Guirassy, ​​seul sur place, reprend une reprise acrobatique de la droite que Moulin ne peut que toucher (0-2, 52 °).

– Lancé par Raphinha, auteur d’une superbe ouverture, Hunou dépose Moukoudi et bat Moulin, sort son match, avec un lob (0-3, 90 °).

REMARQUES du joueur

Maxifoot a marqué (sur 10) des commentaires pour chaque joueur.

Homme du match: Sehrou Guirassy (7,5 / 10)

Excellent depuis son arrivée, le transfuge d’Amiens a tout de même livré un gros match. Son tir puissant de l’extérieur de la surface a conduit à la première vraie chance pour Rennes et il a ensuite marqué le deuxième but d’un vélo après avoir raté ce mouvement en première mi-temps. L’attaquant n’aura cessé de peser sur la défense de Stphanoise, lui qui a également encaissé de nombreux coups et mené plusieurs blocs. Ils mettent également l’accent sur les efforts défensifs. Forte, remplacé à la 83e minute par Adrien Hunou (pas non), qui scelle le score avec un joli lob.

ST ÉTIENNE :

Prochainement: découvrez les notes et commentaires des joueurs de ST ETIENNE, mis à jour dans quelques instants …

RENNES :

Romain Salin (6): Un beau samedi pour le gardien rennais qui a terminé une feuille blanche pour la première fois cette saison! Sans grands arrêts, le gardien s’est montré rassurant dans ses prises de balle.

READ  C1 OM: surtout à ne pas sous-estimer Olympiakos - Autour de l'OM

Brandon Soppy (6,5): tenant droitier, le latéral a remis une bonne partie en mettant beaucoup d’efforts dans ses interventions pour fermer son couloir. Avec confiance, les Rennais n’ont pas hésité à multiplier les montées pour profiter de l’excellent travail de Del Castillo. Un match réussi.

Damien Da Silva (7): samedi le patron de la défense centrale est de retour pour briller. Il n’échoue jamais, le capitaine rennais a enchanté les interventions autoritaires dans sa région. Solide.

Naif Aguerd (7): nouveau buteur sur coup franc, le transfuge dijonnais confirme sa contribution standard dans ce domaine. Sur le plan défensif, le Marocain a largement gardé la maison avec de bonnes anticipations et des interventions toujours très précises, à l’exception d’un tacle controversé sur Nordin dans sa zone après son retour des vestiaires.

Hamari Traor (5): aligné à gauche en l’absence de Maouassa, la droite habituelle représente un peu la déception rennaise de la soirée. Pas avec son bon pied, le Malien était en difficulté sur plusieurs interventions en première période, mais il a eu le mérite de se remettre de l’intervalle et de se laisser aller un peu offensivement.

Benjamin Bourigeaud (6): passeur décisif d’Aguerd sur corner, le milieu de terrain était un peu moins proéminent dans le match que son milieu de terrain, mais a tout de même fait une copie correcte avec plusieurs ouvertures bien senties. Remplacez la 83e minute par Jonas Martin (pas non).

Steven NZonzi (7): L’international français plus que tout autre aura symbolisé la confiance et la maîtrise de Rennes dans ce match. Excellent en pressing, le milieu de terrain s’est remis avec brio et ses qualités techniques lui ont permis d’améliorer de nombreux ballons sans jamais paniquer. De plus en plus intéressant également dans ses projections en perspective.

Eduardo Camavinga (7): avec Nzonzi, le non-national français a dicté la loi au milieu de terrain. Accrocheur, le Tricolore s’est bien battu et a surmonté les débats grâce à sa facilité technique, glissant plusieurs bonnes balles vers l’avant. Remplacez le 90 ° + 1 minute par Georginio Rutter (pas non).

READ  Le Kazakh Alexey Lutsenko remporte, seul, la 6e étape

Romain Del Castillo (6,5): favori de Raphinha et passeur décisif pour Guirassy, ​​l’ailier s’est montré très serviable tout au long du match, proposant constamment des solutions au porteur du ballon. Inspiré, l’ancien Lyonnais a souvent fait la différence et offert de bons centres. Remplacez la 69e minute par Raphinha (pas non), passant décisif pour Hunou.

Sehrou Guirassy (7,5): lire le commentaire ci-dessus.

Martin Terrier (5,5): L’ailier a fait peur à ses coéquipiers, il semblait s’être grièvement blessé au genou juste avant la mi-temps, avant de finalement prendre sa place avec une grosse sangle. Actif en début de match, l’ancien Lyonnais s’est montré un peu plus discret alors et a à plusieurs reprises manqué de précision dans ses choix. Remplacez la 69e minute par Flavien Tait (non classé).

+ Retrouvez les résultats et les classements de la Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du jeu? Répondez dans la zone “commentaires” ci-dessous!

ST ÉTIENNE 0-3 RENNES (mi-tps: 0-1) – FRANCE – Journée de Ligue 1/5
Stade: Stade Geoffroy-Guichard – Arbitre: Benot Bastien

Mais : – N. Aguerd (33e) S. Guirassy (53e) A. Hunou (89 °) pour RENNES
Avertissements : Y. Neyou Noupa (90 + 4e), pour ST ÉTIENNES. Nzonzi (68e), pour RENNES

ST ÉTIENNE : J. MoulinA. Moueffek (W. Fofana, 46e), H. Moukoudi, T. Kolodziejczak, Y. MaonM. Camara, R. Hamouma, Z. Youssouf (Y. Neyou Noupa, 46e)D. Bouanga (T. Tormin, 81e), A. Nordin (M. Rivera, 73e), A. Aouchiche (J. Krasso, 61e)

RENNES : R. SalinH. Traor, D. Da Silva, N. Aguerd, B. SoppyS. NzonziR. Del Castillo (Raphinha, 70e), E. Camavinga (G. Rutter, 90 + 2e), B. Bourigeaud (J. Martin, 84e), M. Terrier (F. Tait, 70e)S. Guirassy (A. Hunou, 84e)