Home World Le pèlerinage d’Amarnath suspendu après des tempêtes et des crues soudaines

Le pèlerinage d’Amarnath suspendu après des tempêtes et des crues soudaines

KOLKATA, Inde – Des crues soudaines déclenchées par une tempête ont tué au moins 16 personnes lors d’un pèlerinage hindou annuel dans une grotte de montagne de l’Himalaya dans la région du Cachemire en Inde.

Les autorités ont organisé une opération de sauvetage de masse alors que 40 autres personnes étaient portées disparues samedi. La tempête qui s’est produite dans la zone d’une grotte sacrée hindoue à environ 75 miles à l’ouest de Srinagar la veille a interrompu le pèlerinage d’Amarnath.

Environ 15 000 pèlerins ont été déplacés vers un camp de base à basse altitude, et les sauveteurs ont utilisé des hélicoptères pour déplacer ceux qui étaient bloqués autour de la grotte.

« Il a d’abord commencé à pleuvoir lentement, ce qui est normal à cette altitude. Puis, tout d’un coup, nous avons entendu un grand bruit, comme une explosion », a déclaré Manzoor Ahmad Lone, 31 ans, un photographe qui a déclaré qu’il campait près de la grotte chaque année depuis 2012. « Je me sens chanceux d’être en vie », dit Lone.

La vidéo des médias locaux montre des inondations jaillissant des collines alors que des haut-parleurs exhortent les gens à quitter la région. Des témoins oculaires ont rapporté avoir vu d’énormes rochers de la taille d’un camion tomber du haut des collines alors que des ruisseaux balayaient les tentes et les cuisines. Le sauvetage a été entravé par la difficulté de déplacer de la machinerie lourde dans la région. Le personnel de l’armée a travaillé avec des outils à main pour enlever les débris.

READ  Au moins 12 morts alors que des tornades déchirent deux provinces chinoises

« Nous étions terrifiés par ce que nous avons vu », a déclaré un témoin ANI Agence de presse. Cette année, plus de 300 000 pèlerins il s’était inscrit au voyage pour apercevoir le shivling d’Amarnath, une stalagmite de glace naturelle considérée comme une forme du dieu Shiva, à une altitude de près de 4 000 mètres d’altitude. La randonnée jusqu’à la grotte peut se faire à pied ou à poney. Environ 80 000 personnes ont effectué le pèlerinage cette année.

«Nous avons rapidement couru vers un terrain plus élevé pour notre sécurité. Mais tout le monde n’a pas été aussi chanceux ou aussi rapide. On entendait des gens demander de l’aide », raconte Lone, le photographe. « Ils étaient ensevelis sous des tas de pierres et de débris. »

« Nous avons évacué près de 100 blessés. Il y a encore des gens enterrés ici », Lieutenant-général Amardeep Singh Aujla a dit journalistes au camp de base de Sangam. « Nous espérons les sortir dans les prochaines 24 heures. »

Avec les travaux de secours en cours, le nombre de morts devrait augmenter. Les orages ne sont pas inconnus dans la région, mais la fréquence croissante des phénomènes météorologiques extrêmes est chercheurs alarmés et militants. La dernière grande inondation dans la vallée s’est produite en 2014. Urbanisation rapide e érosion des zones humides naturelles a rendu la région particulièrement vulnérable au changement climatique.

Le Premier ministre indien Narendra Modi tweeté ses condoléances et a parlé aux responsables locaux des secours. « Des opérations de sauvetage et de sauvetage sont en cours. Toute l’assistance possible est apportée aux personnes concernées », a-t-il déclaré.

READ  Le budget du Canada doit inclure la pandémie et la garde d'enfants, la taxe de luxe

Il s’agissait du premier pèlerinage en trois ans après une interruption due à la pandémie de coronavirus. En 2019, le gouvernement a interrompu le pèlerinage au milieu et a demandé aux gens de revenir quelques jours avant de révoquer le statut semi-autonome du Cachemire.

Même dans le passé, le pèlerinage était semé d’embûches. Jusqu’à il y a quelques décennies, elle était réalisée en seulement 15 jours. En 1996, des tempêtes de neige et des blizzards ont tué près de 240 pèlerins. UN Comité mis en place par le gouvernement au lendemain du drame avait préconisé de limiter le nombre de pèlerins à 100 000 chaque année.

Irfan a rapporté de Srinagar.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here