Les saisons passent et le problème européen des clubs français persiste. Après un départ continental catastrophique la semaine dernière, Les clubs français n’ont guère fait mieux cette semaine. Les bons élèves sont appelés cette semaine le PSG, qui s’est imposé 2-0 en Turquie contre Istanbul BB mais aussi Nice qui a à peine battu Hapoël Beer-Sheva (1-0). Si le LOSC a sauvé le nul 2-0 à domicile face au Celtic Glasgow (2-2), Rennes s’est logiquement incliné face à Séville (1-0) et l’OM a été pulvérisé 0-3 à Orange Vélodrome .

Suite à cette annonce

Encore une fois un bilan très mitigé qui commence à poser des questions, notamment au vu des équipes toujours en avance sur la France au classement de l’UEFA pour la saison en cours. Donc, c’est vrai, Israël, l’Écosse, la Norvège, la Hongrie et la Belgique ont commencé la saison plus tôt, ont joué plus de matchs et ont donc pu accumuler plus de points, mais voir la France point 12e n’a rien de spécial. se réjouir. D’autant que dans le même temps, le Portugal, sixième du classement de l’indice sur cinq ans, est juste devant.

L’écart se creuse encore et encore sur les Big Four (Espagne, Angleterre, Italie et Allemagne), bien plus performants que la France depuis le début de la saison. Pas de quoi sauter au plafond en regardant la prochaine journée européenne des clubs français, avec trois matches dangereux à l’extérieur pour les trois en Ligue des champions, à savoir le PSG à Leizpig, l’OM à Porto et le plus difficile de Rennes à Londres pour affronter Chelsea. Il y a aussi de la place pour les matches à l’extérieur en Ligue Europa. Le LOSC défiera Milan à San Siro tandis que Nice ira à Prague contre le Slavia. Quand on vous dit que ça pourrait être compliqué …

READ  Marché | Marché - Barcelone: ​​un coup de maître est suspendu dans le dossier Messi!

Classement des nations par coefficient UEFA pour la saison 2020/21 (entre parenthèses, le nombre de clubs restant en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) au 30/10/20:

    1. Angleterre 6500 (7/7)
    1. Espagne 5642 (7/7)
    1. Italie 5571 (7/7)
    1. Israël 5500 (2/4)
    1. Écosse 5,250 (2/4)
    1. Allemagne 5071 (6/7)
    1. Norvège 4500 (1/4)
    1. Hongrie 4250 (1/4)
    1. Portugal 4 000 (3/5)
    1. Belgique 3800 (4/5)
    1. France 3750 (5/6)

Classement des nations par coefficient UEFA au cours des cinq dernières saisons (entre 2015 et 2020):

    1. Espagne 83.997
    1. Angleterre 82.712
    1. Italie 64.724
    1. Allemagne 63.427
  • 5. France 51 915

    1. Portugal 42.949
    1. Russie 37215
    1. Belgique 34300
    1. Pays-Bas 33.800
    1. Autriche 32.625