Le Premier ministre arménien s’entretient avec les dirigeants russe et français des affrontements

Le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a eu mardi des appels téléphoniques séparés avec le président russe Vladimir Poutine et le président français Emmanuel Macron au sujet des derniers affrontements à la frontière azerbaïdjanaise-arménienne, selon le gouvernement arménien.

Lors de son appel téléphonique, Macron a souligné que l’escalade des tensions est inacceptable et que la situation doit être apaisée.

Les médias arméniens ont également rapporté que Pashinyan a convoqué une réunion du Conseil de sécurité arménien pour aborder la question.

Auparavant, le ministère azerbaïdjanais de la Défense avait annoncé que l’armée arménienne avait mené de nombreuses provocations dans la soirée à la frontière en direction de Dashkesan, Kalbajar et Lachin.

Le ministère a indiqué que des groupes de sabotage de l’armée arménienne ont posé des mines sur les terres et les routes entre les positions de l’armée azerbaïdjanaise dans diverses directions, ajoutant qu’à la suite des mesures prises par l’armée azerbaïdjanaise pour faire face à la situation, des éruptions intenses se sont produites entre les troupes de Azerbaïdjan deux pays.

Il a ajouté qu’il y avait eu des victimes parmi le personnel militaire des deux côtés.

Les relations entre les anciennes républiques soviétiques d’Arménie et d’Azerbaïdjan sont tendues depuis 1991, lorsque l’armée arménienne a occupé le Haut-Karabakh, également connu sous le nom de Haut-Karabakh, un territoire internationalement reconnu comme faisant partie de l’Azerbaïdjan.

En 2020, l’Azerbaïdjan a libéré plusieurs villes et plus de 300 colonies et villages occupés par l’Arménie et les combats se sont terminés par un accord négocié par la Russie.

* Écrit par Seda Sevencan

READ  Treize suspects arrêtés en France pour avoir falsifié plus de 60 000 faux abonnements COVID

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here