Georges-Louis Bouchez. Crédit: Belge

Travailler pour un revenu de base universel est urgent, dit Georges-Louis Bouchez, président du parti conservateur Mouvement Reformateur (MR).

Bouchez a évoqué l’idée d’un revenu mensuel garanti de 1000 € pour les Belges qui remplacerait tous les autres services sociaux, qualifiant cela d’une opportunité pour les gens de “prendre le contrôle de leur vie”, dans une interview Temps.

Ce n’est pas la première fois que le président du MR soulève l’idée. Il a écrit sur le revenu de base universel (UBI) dans son livre, où il a également déclaré: “Ma génération est la première dans l’histoire contemporaine à considérer que son avenir sera pire que ce qui le précède.”

En utilisant UBI pour remplacer d’autres services sociaux, Bouchez dit qu’il sera accessible sans avoir à augmenter les impôts.

Nouvelles connexes

«Si les prestations de sécurité sociale existantes et [other] les prestations sont remplacées par un revenu de base, vous disposez déjà d’environ 70% du financement. Vous obtenez également des gains d’efficacité », dit-il.

Mais les gens sont divisés sur la question de savoir si un UBI découragera les gens de travailler. L’économiste belge Koen Schoors a écrit un éditorial déclarant qu’il réduira la participation de la main-d’œuvre à un moment où nous en avons plus que jamais besoin pour payer les coûts du vieillissement et les dépenses liées à la pandémie de coronavirus.

Bouchez n’est pas d’accord, affirmant que les gens seront toujours encouragés à travailler parce qu’ils gagneront plus d’argent s’ils sont employés. Il souligne également qu’il y a déjà des gens qui ne travaillent pas et qui gagnent plutôt de l’argent grâce aux allocations de chômage existantes.

READ  Macron de France refuse de s'excuser pour les abus coloniaux algériens

«En Belgique, il y a des personnes au chômage à vie, qui perçoivent des allocations de chômage de 800 à 1 000 euros par mois, sans avoir travaillé un jour», dit-il.

«Vous voyez des gens qui sont au chômage depuis trois générations. Je suis convaincu que la sécurité sociale, telle qu’elle est organisée, ne permet pas aux gens de prendre leur vie en main. Un revenu de base peut libérer les gens. “

Le Mouvement Reformateur est un parti politique francophone en Belgique qui était également le parti des anciens Premiers ministres Charles Michel et Sophie Wilmès.

Hélène Lyons
Le Brussels Times