Le retard dans l’importation des frites met à rude épreuve les chaînes de restauration japonaises

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale liées à la pandémie ont entraîné un retard dans les expéditions de frites vers le Japon en provenance du Canada, des États-Unis et d’autres pays, affectant un nombre croissant de chaînes de restaurants et d’autres chaînes de restaurants dans le pays.

McDonald’s Co. (Japon) a limité ses ventes de frites à de petites portions à la fin du mois dernier. Bien que la société ait renvoyé les moyens et grands formats ultérieurement, elle n’a de nouveau mis à disposition que des puces de petit format pendant environ un mois à partir du 9 janvier, en raison du long délai d’importation.

« Nous allons explorer la possibilité de disperser nos routes (d’importation) et d’élargir nos sources d’approvisionnement », a déclaré un porte-parole de la société.

La chaîne de restaurants Bikkuri Donkey burger steak, exploitée par Aleph Inc., basée à Sapporo, suspendra l’offre de frites dans tous les points de vente jusqu’à la fin de ce mois, suite à un retard des importations en provenance d’Europe.

Les importations de frites, notamment en provenance du Canada, ont également été entravées par le mauvais temps.

Malgré leurs importations de frites d’Amérique du Nord, les exploitants de chaînes de restauration rapide Mos Food Services Inc. et Kentucky Fried Chicken Japan Ltd. vendent actuellement des frites avec leurs menus habituels. Mais un responsable de Mos Food Services a déclaré: « Nous prêtons attention à tout développement futur. »

Certaines chaînes de restaurants, quant à elles, cherchent à utiliser la situation actuelle comme une opportunité pour augmenter leurs ventes.

READ  Défaite sans but - Pourquoi personne ne veut diffuser la Ligue 1 française | Entreprise

Dans le but d’impressionner les consommateurs avec son utilisation de pommes de terre fabriquées à Hokkaido, la chaîne Freshness Burger propose une augmentation de 25 % du volume de ses frites jusqu’à la fin du mois de février.

Vendredi, l’opérateur de ministop Co. a commencé à vendre un nouveau format « seau » de frites, qui est trois fois la taille existante.

À une époque de désinformation et de trop d’informations, un journalisme de qualité est plus crucial que jamais.
En vous inscrivant, vous pouvez nous aider à rendre l’histoire juste.

ABONNEZ-VOUS MAINTENANT

GALERIE PHOTOS (CLIQUEZ POUR AGRANDIR)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here