Le roi participera à la cérémonie de restitution des « reliques » de Lumumba au Congo

Premier ministre Lumumba lors de son arrestation. © AFP / Belge

Le roi Philippe de Belgique participera à une cérémonie pour saluer le retour des « reliques » restantes du Premier ministre congolais récemment indépendant assassiné, Patrice Emery Lumumba, selon un ministre du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon la RTBF, le résumé d’un discours prononcé par le ministre des Médias et des Communications de la RDC Patrick Muyaya Katembwe indique que le président du pays Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo sera à Bruxelles le 21 juin pour participer à une cérémonie de recevoir les reliques de Lumumba, qui seront ensuite ramenées en RDC.

Lumumba fut l’une des principales figures luttant pour l’indépendance du Congo, colonie belge depuis 1908, sous un régime brutal en tant que propriété privée du roi Léopold II.

L’indépendance est finalement obtenue en juin 1960 et Lumumba devient Premier ministre. Mais il n’a dirigé son pays que pendant deux mois et demi.

Immédiatement après l’indépendance, le pays se scinde en deux et une mutinerie éclate dans l’armée. Lumumba a demandé aux États-Unis et aux Nations Unies de l’aide pour réprimer une rébellion, mais ils ont refusé, le forçant à se tourner vers l’Union soviétique.

Cela a provoqué une confrontation avec le président Joseph Kasa-Vubu et son chef de cabinet Joseph-Desiré Mobutu.

C’est Mobutu qui fit arrêter et remettre Lumumba dans la province du Katanga, où étaient basés les sécessionnistes, et son retour n’était pas attendu. Lumumba a été torturé et finalement assassiné le 17 janvier 1961.

Mobutu, quant à lui, est devenu président en 1965 et est resté en fonction jusqu’en 1997.

READ  La Belgique en bref : êtes-vous à l'abri du Covid ?

Il a été établi depuis que la Belgique avait au moins une responsabilité morale dans le renversement et l’assassinat de Lumumba, même si la question reste encore aujourd’hui épineuse. Cependant, le gouvernement a présenté ses excuses officielles au pays et à la famille de Lumumba.

Les reliques en question, quant à elles, sont tout ce qui reste de Lumumba, vraisemblablement détenu en souvenir par l’un des hommes en charge de l’élimination du corps, un ancien policier belge. Ils se composent, selon le fils de Lumumba, Guy Patrice, d’un doigt et de deux dents.

Il est désormais prévu que le président Tshisekedi soit à Bruxelles dans deux semaines à partir de demain pour assister à une cérémonie de remise des reliques, qui seront ensuite transportées en République démocratique du Congo pour être visitées dans trois provinces, dont le Katanga, où il a été assassiné. Enfin, les reliques seront enterrées dans la capitale Kinshasa par une statue à Lumumba, « en présence du roi de Belgique », selon le ministre Muyaya.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here