Le superyacht de 500 millions de dollars de l’oligarque russe sanctionné quitte Hong Kong pour Cape Town

UN yacht de luxe appartenant à l’oligarque russe sanctionné Alexey Mordashov à gauche Hong Kong jeudi, les eaux se sont dirigées vers le port sud-africain du Cap, selon le site de surveillance privé MarineTraffic.

La vue proéminente du nord à plusieurs étages de 465 pieds (141 mètres) dans le port de la ville de Victoria ces dernières semaines a attiré les critiques du département d’État américain, qui a mis en doute la « transparence » du centre financier et a mis en garde contre les risques de réputation.

Mordashov, un milliardaire proche de Le président Vladimir Poutineétait parmi un certain nombre de les Russes sanctionné par les États-Unis et l’Union européenne – mais pas par les Nations unies – après celui de la Russie invasion de l’ukraine pour leurs liens avec Poutine.

Alors qu’un certain nombre de superyachts russes ont été saisis ou se sont vu refuser l’entrée en Europe et dans d’autres juridictions, le Nord est resté calme à Hong Kong après son arrivée le 5 octobre.

Évalué à plus de 500 millions de dollars, il est arrivé via un voyage de sept jours de Vladivostok à l’Extrême-Orient russe, à travers la mer du Japon et la mer de Chine orientale.

Le département de la marine de Hong Kong a confirmé plus tard que le Nord avait quitté Hong Kong jeudi, mais a déclaré qu’il ne pouvait pas commenter davantage.

Le site MarineTraffic a mis le navire au sud-est des eaux de Hong Kong jeudi soir, se dirigeant vers la mer de Chine méridionale.

Un témoin a vu une barge de carburant à côté du navire à l’intérieur du port à midi.

READ  La junte birmane arrête l'ancienne ambassadrice britannique Vicky Bowman

Le dirigeant de Hong Kong, John Lee, a déclaré le 11 octobre que les autorités de la ville n’agiraient pas dans le cadre des sanctions unilatérales imposées à Mordashov par des juridictions individuelles.

« Nous ne pouvons rien faire qui n’ait pas de base légale », a déclaré Lee, qui a lui-même été sanctionné par les États-Unis pour son rôle dans la répression des libertés locales.

Lee, qui accueillera un sommet international sur l’investissement avec des chefs d’entreprise mondiaux en novembre, a déclaré que la ville dirigée par la Chine ne respecterait que les sanctions de l’ONU.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here