Un patient atteint de Covid-19 traité dans l’unité de soins intensifs du CHU Pellegrin à Bordeaux – Mickaël Bosredon / 20 minutes

  • Les jeunes ne sont plus les seuls touchés par l’épidémie de coronavirus en Nouvelle-Aquitaine, et en Gironde en particulier.
  • Le taux d’incidence chez les plus de 75 ans est passé de 6 à 61 pour 100 000 habitants, voire dépasse 120 dans certaines régions de la Gironde.
  • 60% des admissions en Nouvelle-Aquitaine concernent des personnes âgées de 70 ans ou plus.

En Nouvelle Aquitaine, la tranche d’âge la plus touchée par
l’épidémie de coronavirus reste actuellement celle des 15-44 ans. Mais les jeunes ne sont plus les seuls intéressés. “Ce qui nous inquiète particulièrement, c’est que ce virus affecte désormais d’autres groupes d’âge, en particulier ceux de plus de 75 ans, car le taux d’incidence de ces derniers a décuplé en quatre semaines”, a déclaré le directeur par intérim de
l’ARS, Hélène Junqua.

Il est passé de 6 à 61 pour 100 000 habitants dans la région entre fin août et fin septembre. «Le taux d’incidence chez les personnes âgées est proche de celui qui justifie l’entrée dans la zone d’alerte maximale» (100 pour 100 000 habitants), a indiqué la préfète Fabienne Buccio, et pourrait même bientôt dépasser 120 dans certaines régions de la Gironde .

174 personnes hospitalisées dont 34 en réanimation

Au 22 septembre, près de 60% des admissions en Nouvelle-Aquitaine concernent des personnes âgées de 70 ans et plus, note l’ARS. Ce chiffre est particulièrement scruté car il a un effet direct sur les hospitalisations et le taux d’occupation des lits de réanimation.

De plus, le nombre d’hospitalisations continue d’augmenter. «Au 23 septembre, en Gironde, nous avions 174 personnes hospitalisées, dont 34 en réanimation, et parmi celles-ci 102 sont hospitalisées au CHU de Bordeaux, dont 25 en réanimation. “

C’est cette situation dans son ensemble qui a conduit à la mise en place de nouvelles mesures en Gironde, comme la fermeture des bars à partir de 22h00 le lundi, ainsi que la fermeture des salles de sport, des gymnases, des piscines (hors activités scolaires) et des salles de classe. , dans le but de limiter la transmission du virus, même si la circulation de l’épidémie a confirmé un léger ralentissement en Gironde ces derniers jours.

READ  avale une épingle, lui transperce le cœur