Le voyage de 129 ans touche à sa fin alors que la France rend les trésors du Bénin | Amusant

READ  La nouvelle fonctionnalité Netflix lit automatiquement le contenu que vous aimez

Par THOMAS ADAMSON Associated Press

PARIS (AP) – Dans une décision aux ramifications potentielles dans tous les musées européens, la France expose pour la dernière fois 26 artefacts pillés de l’époque coloniale avant de les rapporter au Bénin.

Les statues anthropomorphes en bois, les trônes royaux et les autels sacrés ont été volés par l’armée française au 19ème siècle en Afrique de l’Ouest. Les Français auront un dernier avant-goût des objets, de la collection dite « Trésors d’Abomey », au musée du quai Branly-Jacques Chirac du mardi au dimanche.

Le président Emmanuel Macron a suggéré que la France doit maintenant réparer les torts du passé, prononçant un discours historique en 2017 dans lequel il a déclaré qu’il ne pouvait plus accepter « qu’une grande partie du patrimoine culturel de nombreux pays africains réside en France ». Il a établi une feuille de route pour le retour des trésors royaux pris à l’époque de l’empire et de la colonie.

Jusqu’à présent, cependant, la France n’a livré qu’un seul objet : une épée légendaire livrée au Musée de l’Armée au Sénégal. Et les 26 œuvres destinées au Bénin représentent une petite poignée des plus de 90 000 artefacts de la seule Afrique subsaharienne conservés dans les musées français.

Pourtant, les critiques de telles mesures – y compris le British Museum de Londres, dans un bras de fer de dix ans avec le gouvernement grec pour le retour des marbres d’Elgin – soutiennent que cela ouvrira les portes aux musées occidentaux qui videront leurs collections. Beaucoup sont constitués d’objets acquis ou volés pendant la période coloniale.

READ  Tom Hanks apparaît partout dans Pittsburgh et surprend les habitants

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here