L’économie belge devrait croître de 4,9% en 2021 si les mesures récemment imposées contre les coronavirus restent temporaires, selon les prévisions de l’Institut de recherche économique et sociale (Ires, UCLouvain) publiées jeudi.

Bien que l’activité économique soit encore largement stoppée en raison de la crise sanitaire des coronavirus, le début de la campagne de vaccination dans le pays et les signes d’amélioration de l’économie internationale ont eu un impact positif sur l’économie. recherche trouvée.

Selon les prévisions de l’institut, l’économie belge a progressé à un taux d’environ 1% au premier trimestre de cette année, mais devrait ralentir considérablement au deuxième trimestre, car une taxe a été imposée au début de ce trimestre.

Nouvelles connexes

Cependant, la recherche a révélé que si ces mesures restent temporaires et si la mise en œuvre de la vaccination s’accélère dans les mois à venir, une reprise plus soutenue peut être attendue au second semestre et la Belgique pourrait atteindre un taux de croissance de 4, 9% au total. de 2021.

Ires a déclaré que dans ce scénario, la reprise économique pourrait conduire à une augmentation de l’emploi d’environ 33 000 unités en 2021, tandis que le nombre de demandeurs d’emploi augmenterait de 7 300 unités.

L’année dernière, la reprise de l’économie belge a été soutenue au troisième trimestre, mais au point mort au cours des derniers mois de 2020, à nouveau suite à l’impact des mesures contre les coronavirus introduites en raison de la résurgence de la pandémie.

Pour rassembler ces chiffres, l’institut a extrait des informations pertinentes à partir de données disponibles plus fréquemment (généralement mensuellement) que de données trimestrielles sur la croissance du PIB, qui “ne sont disponibles qu’avec un léger retard”.

READ  Les États-Unis réalisent la plus grande saisie de crypto-monnaie terroriste

“Ces prévisions en temps réel sont particulièrement utiles en cas de chocs économiques soudains (comme c’est le cas aujourd’hui avec la crise des coronavirus), dont l’impact sur l’activité économique mondiale devrait être évalué rapidement”, précise l’institut dans ses prévisions.

Lauren Walker
Le Brussels Times