Faudra-t-il utiliser la force pour faire renoncer Donald Trump au pouvoir en cas de défaite? En tout cas, c’est une possibilité envisagée par le champ démocratique. Un porte-parole de Joe Biden, vendredi 6 novembre, a menacé d ‘”expulser” Donald Trump de la Maison Blanche s’il refusait de reconnaître une défaite, ce qui semblait de plus en plus probable.

Joe Biden C’était ce vendredi, à 77 ans, aux portes de la Maison Blanche après avoir pris la tête du décompte des voix dans l’État clé de Pennsylvanie, mais Donald Trump semblait déterminé à contester le verdict dans les urnes. Aucun gagnant n’a encore été déclaré. “Les Américains décideront du résultat de cette élection”, a martelé vendredi un porte-parole de Joe Biden. Andrew Bates a ajouté que “Les autorités américaines sont parfaitement capables d’expulser les intrus de la Maison Blanche“.

Dans un décompte dégringolé, la tendance s’est inversée tôt le matin. Mené par le scrutin de mardi en Pennsylvanie, l’ancien vice-président démocrate se tient maintenant devant le président Républicain avec une courte avance.

Trump continue de crier à la fraude

Si l’ancien vice-président de Barack Obama l’emporte en Pennsylvanie, il deviendra le 46e président américain le 20 janvier, quel que soit le résultat du décompte dans d’autres États. Donald Trump a de nouveau crié à la fraude jeudi, sans ajouter de nouveaux éléments.

La rédaction vous conseille


Lire la suite

READ  en Belgique, reconduction "dernière chance"