Les EAU appellent les gens à partager des vidéos d’interception d’attaques de missiles

Les Émirats arabes unis, centre commercial et touristique de la région, parlent rarement de sa sécurité en public, mais ont confirmé les deux attaques houthies qui ont eu lieu à une semaine d’intervalle, lors des premiers assauts contre l’État du Golfe.

« Le procureur a averti que de tels clips (vidéo) mettent en danger des installations vitales et militaires et peuvent avoir un impact sur la sécurité et la stabilité de la société », lit-on dans un communiqué de l’agence de presse officielle WAM. Il n’a pas précisé combien de personnes ont été convoquées ni quel était le statut actuel des personnes convoquées.

« Le procureur général s’acquittera de ses responsabilités en appliquant pleinement la loi contre ces crimes et leurs auteurs », lit-on dans la note.

L’attaque de lundi, visant une base à Abu Dhabi abritant les forces américaines, a été déjouée par des intercepteurs Patriot construits par les États-Unis, à la suite d’une précédente attaque meurtrière contre un dépôt de carburant.

Des images non vérifiées qui ont circulé sur les réseaux sociaux semblaient montrer des lumières se déplaçant de défenses pare-balles tirées dans le ciel avant l’aube au-dessus de la capitale des Émirats arabes unis ce jour-là.

Le procureur a déclaré que des « mesures juridiques dissuasives » seraient prises contre ceux qui publient de tels documents aux Émirats arabes unis, qui se targuent d’être un refuge pour les affaires et une destination touristique mondiale.

Les Houthis combattent une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite qui comprend les Émirats arabes unis. Un haut diplomate émirati a déclaré que les Émirats arabes unis pourraient renforcer leurs capacités défensives après les assauts.

READ  La police parisienne utilise des gaz lacrymogènes contre des manifestants inspirés par le "convoi de la liberté" canadien

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here