Les EAU introduisent les premiers impôts sur les sociétés, qui débuteront en 2023

Une vue générale du centre-ville de Dubaï, Émirats arabes unis, 08 décembre 2021.

Satish Kumar | Reuter

DUBAÏ, EAU – Les EAU introduiront pour la première fois un impôt fédéral sur les bénéfices des sociétés, a annoncé lundi le ministère des Finances.

La nouvelle représente un changement important pour un pays qui attire depuis longtemps des entreprises du monde entier grâce à son statut de plaque tournante du commerce hors taxes. Les entreprises seront assujetties à la taxe à partir du 1er juin 2023.

Le taux d’imposition légal du pays sera de 9% pour les revenus imposables supérieurs à 375 000 dirhams des Émirats arabes unis (102 000 dollars) et de zéro pour les revenus imposables jusqu’à ce montant « pour soutenir les petites entreprises et les startups », a-t-il déclaré au ministère, ajoutant que « les Émirats arabes unis Le régime fiscal d’Emirates sera parmi les plus compétitifs au monde ».

Les particuliers ne seront pas encore assujettis à l’impôt sur leurs revenus d’emploi, immobiliers, de participations ou autres revenus personnels sans rapport avec un commerce ou une entreprise aux EAU, a indiqué le ministère. La taxe ne s’appliquera pas non plus aux investisseurs étrangers qui ne font pas d’affaires dans le pays.

Quant à ce qui constitue un bénéfice, l’impôt sur les sociétés s’appliquera au « bénéfice net comptable ajusté » de l’entreprise.

Les entreprises de la zone franche, quant à elles – il en existe des milliers dans le pays – peuvent « continuer à bénéficier d’incitations fiscales sur les sociétés » tant qu’elles « remplissent toutes les conditions nécessaires », a indiqué le ministère, sans donner plus de détails. Les entreprises situées dans les nombreuses zones franches des Émirats arabes unis bénéficient depuis longtemps d’un impôt nul et d’une pleine propriété étrangère, entre autres avantages.

READ  L'Italie dépasse le seuil de 60 mille morts

« Le régime d’imposition des sociétés des EAU a été conçu pour intégrer les meilleures pratiques à l’échelle mondiale et minimiser le fardeau de la conformité pour les entreprises », a écrit l’agence de presse d’État WAM.

« L’impôt sur les sociétés sera dû sur les bénéfices des sociétés des Émirats arabes unis, tels qu’ils sont indiqués dans leurs états financiers préparés selon des normes comptables internationalement acceptables, avec des exceptions et des ajustements minimes. L’impôt sur les sociétés s’appliquera à toutes les entreprises et activités commerciales de la même manière, à l’exception de l’extraction des ressources naturelles qui resteront soumises à l’impôt sur les sociétés au niveau des EAU. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here