Les équipes All Blacks et Black Ferns Sevens forcées de se retirer des événements espagnols

La longue attente pour le retour des équipes All Blacks et Black Ferns Sevens dans les World Series, les deux se retirant des deux tournois de ce mois-ci en Espagne.

N’ayant pas joué sur le circuit depuis sa fermeture en mars 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, les équipes masculines et féminines kiwis ont manqué les deux premiers tours à Dubaï en novembre-décembre l’année dernière, mais auraient dû jouer sur le circuit étapes suivantes à Malaga (21-23 janvier) et à Séville (28-30 janvier).

Cependant, avec l’annonce par le gouvernement néo-zélandais le mois dernier d’un retard dans l’ouverture de la frontière, cela signifiait que les équipes ne pourraient pas rentrer dans le pays après les tournois.

Les All Blacks Sevens poursuivront la longue attente pour se remettre en action dans les World Series.

John Cowpland / Sport photographique

Les All Blacks Sevens poursuivront la longue attente pour se remettre en action dans les World Series.

Vendredi, le jour même où les équipes néo-zélandaises 2022 ont été annoncées, World Rugby a confirmé que les équipes néo-zélandaises ne participeraient pas à l’Espagne et avaient été remplacées par l’Allemagne (hommes) et la Belgique (femmes).

EN SAVOIR PLUS:
* Dame Lisa Carrington fait partie des finalistes des Halberg Awards 2022
* Les stars des Blacks Ferns Sevens Blyde et Broughton partagent Taranaki Daily News Person of the Year 2021
* La star des Black Ferns Sarah Hirini et sa sœur Rachael Rakatau ont été emportées par les Hurricanes

Cela a laissé le rugby néo-zélandais étudier les options de tournoi national pour ses deux équipes phares à sept pendant que les frontières sont fermées. Les deux n’ont pas joué depuis les Jeux olympiques de l’an dernier en juillet-août, où les femmes ont remporté l’or et les hommes l’argent, à Tokyo.

« C’est frustrant de ne pas pouvoir voyager en ce moment, mais c’est hors de notre contrôle, ce que nous pouvons contrôler, c’est ce que nous faisons ici tous les jours, les joueurs sont de retour de bonne humeur et maintenant il est temps de passer à autre chose, nous serons prêt à chaque fois que les frontières s’ouvriront et nous pourrons voyager », a déclaré l’entraîneur masculin Clark Laidlaw dans un communiqué.

Ci sono altri cinque tornei nel calendario delle World Series dopo la Spagna: Vancouver (26-27 febbraio), Los Angeles (5-6 marzo), Singapore (9-10 aprile), Tolosa (20-22 maggio) e Londra (28 mai). -29).

De plus, c’est une belle année à sept ans, avec les Jeux du Commonwealth (Birmingham, 28 juillet-8 août) et la Coupe du monde (Le Cap, 9-11 septembre) tous deux au calendrier.

Les All Blacks Sevens ont nommé une liste de 22 joueurs pour l’année, avec cinq nouveaux joueurs : Leroy Carter (Bay of Plenty), Che Clark (Auckland), Rhodes Featherstone (Taranaki), Roderick Solo (Wellington) et Caleb Tangitau (Auckland) . ).

Kelly Brazier et Gayle Broughton célèbrent après que les Black Ferns Sevens aient battu la France pour l'or olympique l'an dernier.

Dan Mullan/Getty Images

Kelly Brazier et Gayle Broughton célèbrent après que les Black Ferns Sevens aient battu la France pour l’or olympique l’an dernier.

Laidlaw a estimé que c’était le côté le plus équilibré de son temps, avec un mélange de joueurs de classe mondiale et de talents prometteurs.

« C’est le début d’un nouveau cycle, après les JO, il est temps pour nous de réfléchir mais aussi de regarder vers l’avenir, et notre recrutement s’est très bien passé », a-t-il déclaré. « Nous avons parcouru le pays pour comprendre ce dont nous avions besoin pour faire avancer l’équipe et je pense que le mélange de joueurs que nous avons est vraiment excitant. »

Les nouveaux venus remplacent Will Warbrick et Ollie Sapsford, qui ont tous deux franchi les douves pour des contrats avec les Melbourne Storm et les Brumbies respectivement, et Vilimoni Koroi, qui est revenu chez les Highlanders. Scott Curry a également été libéré pour jouer au Japon avant de reprendre la tête des Jeux du Commonwealth.

Le co-capitaine des All Blacks Sevens, Scott Curry, a joué au Japon.

John Cowpland / Sport photographique

Le co-capitaine des All Blacks Sevens, Scott Curry, a joué au Japon.

Pendant ce temps, les Black Ferns Sevens ont une nouvelle configuration d’entraîneurs pour commencer leur nouvelle ère.

Avec le départ d’Allan Bunting, maintenant entraîneur-chef de l’équipe Chiefs Manawa, Cory Sweeney assume l’entière responsabilité de l’entraîneur, tandis que Stu Ross continue comme assistant, rejoint par l’ancien représentant des All Blacks Sevens Ed Cocker, et Crystal Kaua, qui a établi le programme très réussi de rugby de l’école secondaire pour filles de Hamilton – est devenue la première femme à occuper un poste d’entraîneur professionnel dans les Black Ferns Sevens, en tant qu’entraîneur de compétences / analyste de performance.

« Ils ont connu un grand succès ces dernières années et nous recherchons de nouvelles idées et innovations », a déclaré Sweeney. « Ed et Crystal peuvent apporter quelque chose qui remet en question notre façon de penser actuelle et nous aidera à faire progresser notre jeu [the Olympics in] Paris 2024 ».

L’équipe de 20 Black Ferns Sevens présente de nouveaux visages de Jorja Miller (Christchurch Girls ‘High School) et Kelsey Teneti (Hamilton Girls ‘High School) qui ont récemment abandonné l’école, et Sweeney est déjà impressionné par les adolescents.

« Ils étaient super. Nous avons eu les deux joueurs quelques semaines avant Noël, histoire de voir comment ils allaient s’adapter à l’environnement, et ils ont apporté une énergie irréelle et une envie d’apprendre.

« C’est incroyable qu’ils viennent de terminer la 13e année à l’école, a-t-on vu dans FPC [Farah Palmer Cup] que leur potentiel est énorme, donc on a hâte de voir quel impact ils peuvent avoir en l’espace de sept. »

À PREMIÈRE VUE

L’équipe Black Ferns Sevens : Shakira Baker (Baie de l’Abondance), Micheala Blyde (Baie de l’Abondance), Kelly Brazier (Baie de l’Abondance), Gayle Broughton (Taranaki), Theresa Fitzpatrick (Auckland), Stacey Fluhler (Waikato), Sarah Hirini (Manawatū), Jaz Hotham (Waikato), Shiray Kaka (Waikato), Jorja Miller (Canterbury), Tyla Nathan-Wong (Northland), Manaia Nuku (Baie de l’Abondance), Risi Pouri-Lane (Baie de l’Abondance), Alena Saili (Baie de l’Abondance), Terina Te Tamaki (Waikato), Kelsey Teneti (Waikato), Ruby Tui (comtés de Manukau), Niall Williams (Auckland), Tenika Willison (Waikato), Portia Woodman (Nord).

L’équipe All Blacks Sevens : Kurt Baker (Hawke’s Bay), Leroy Carter (Baie de l’Abondance), Che Clark (Auckland), Dylan Collier (Waikato), Scott Curry (Baie de l’Abondance), Sam Dickson (Canterbury), Rhodes Featherstone (Taranaki), Trael Joass ( Bay of Plenty), Andrew Knewstubb (Horowhenua Kapiti), Moses Leo (North Harbor), Ngarohi McGarvey-Black (Côte Est), Tim Mikkelson (Waikato), Sione Molia (Comtés de Manukau), Tone Ng Shiu (Auckland), Amanaki Nicole (Southland), Aquila Rokolisoa (Comtés de Manukau), Brady Rush (Northland), Roderick Solo (Wellington), Caleb Tangitau (Auckland), Kitiona Vai (Auckland), Regan Ware (Tasman), Joe Webber (Bay of Plenty).

READ  David sur place alors que Lille égalise aux points avec le PSG

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here