Alors que l’épidémie de Covid-19 avait épargné le Tour de France de septembre, le Giro, en Italie, a vu deux équipes coupées après la révélation de plusieurs cas. L’Australien Mitchelton-Scott a en effet annoncé l’abandon du Giro d’Italia, mardi 13 octobre, avant 10 heures.est arrêt à Lanciano, en raison de plusieurs cas de Covid-19 détectés chez des membres de sa direction.

Peu de temps après cette annonce surprise, l’équipe néerlandaise Jumbo-Visma a fait de même, tandis que leur leader Steven Kruijswijk, 3est du Tour de France 2019, a été diagnostiqué positif au Covid-19. «Jumbo-Visma ne démarrera pas le 10est Étape du Giro ce mardi “, a déclaré l’équipe sur Twitter sans fournir plus de détails.

Tour d’Italie: Rien ne peut arrêter Arnaud Démare, victorieux dans une troisième étape

Plus de 570 tests effectués

La formation Mitchelton-Scott était un peu plus bavarde. «Compte tenu de notre responsabilité envers nos coureurs et notre staff, le groupe et l’organisation de la course, nous avons pris la ferme décision de nous retirer du Giro.son directeur général, Brent Copeland, a déclaré, en ajoutant “Les personnes touchées sont asymptomatiques ou présentent des symptômes légers”. Le leader de l’équipe australienne, le Britannique Simon Yates, avait déjà dû abandonner la course samedi matin en raison d’un test positif.

En outre, l’Union Cycliste Internationale (UCI) a publié les résultats des 571 tests effectués. Le pilote Jumbo-Visma Steven Kruijswijk et l’un de l’équipe Sunweb, ainsi que six membres du staff support (quatre de Mitchelton-Scott donc, un d’AG2R-La Mondiale et un d’Ineos) ont eu un résultat positif et doivent quitter le Giro. Vingt équipes sont donc toujours en lice dans ce Giro d’Italia qui approche à mi-chemin et qui se terminera le 25 octobre à Milan, en Lombardie.

READ  Didier Deschamps répond à Leonardo

Notre sélection d’articles sur les coronavirus

Le monde avec l’AFP