Le cinéma français a vu ses recettes internationales baisser à 86,6 millions d’euros (105,4 millions de dollars), une baisse de près de 70% en 2020, selon une étude dévoilée par l’organisation de promotion française UniFrance le marché virtuel de Rendez-Vous.

La baisse drastique s’explique par le fait que les théâtres du monde entier sont fermés depuis plusieurs mois en raison de la pandémie. Le nombre de films français sortis dans les salles étrangères a baissé de 30% à 611 titres.

Les ventes internationales de billets, quant à elles, ont chuté à 13,7 millions, en baisse de 69,8% par rapport à 2019. L’ampleur de la baisse des entrées à l’étranger reflète la baisse des entrées de films français à domicile. qui a reculé de 60,7% par rapport aux niveaux de 2019. UniFrance souligne également le manque de succès majeurs et le ralentissement des marchés émergents comme la Chine.

“Portrait d’une femme en feu” de Céline Sciamma, “Un officier et un espion” de Roman Polanski et “Les Misérables” de Ladj Ly ont été les trois films français qui ont vendu le plus d’entrées étrangères en 2020.

Parmi les autres exportations françaises populaires, citons «The Specials» d’Eric Toledano et d’Olivier Nakache; “La Belle Epoque” de Nicolas Bedos; «Spread Your Wings» de Nicolas Vanier; «Les traducteurs» de Regis Roinsard; «La vérité» de Hirokazu Kore-eda; «Arab Blues» de Manele Labidi; et le film d’animation «Yakari, A Spectacular Journey» de Xavier Giacometti et Toby Genkel.

Quatre des cinq films français qui ont vendu le plus grand nombre d’entrées à l’étranger ont été présentés en première au Festival de Cannes en 2019. “Portrait d’une dame en flammes” et “Le misérable” ont remporté respectivement le prix du scénario et le prix du jury.

READ  VIDÉO. Eddy de Pretto est de retour avec "Bateaux-Mouches" et sa chorégraphie sauvage

Malgré les circonstances difficiles, le cinéma français “a conservé une position solide dans les théâtres et festivals à l’étranger”, indique UniFrance. Dans les huit grands festivals internationaux du film, jusqu’à 163 films français ont été sélectionnés en 2020, soit 19,5% de la sélection globale, à égalité en 2019.

Avec sa riche production locale, le marché du théâtre français s’est avéré plus résilient que dans d’autres pays plus dépendants des blockbusters hollywoodiens. La rareté des sorties américaines dans le monde a laissé la place aux films locaux pour briller en 2020, a déclaré UniFrance.

“Le manque de succès d’Hollywood a laissé un vide que la production discrète dans d’autres pays, dont la France, a contribué à combler”, a déclaré l’organisation. “Les films français, contrairement aux films américains, ne sont jamais distribués dans le monde … Ainsi, les distributeurs et les exploitants pourraient se tourner vers les titres français pour offrir quelque chose de nouveau au public.”

La Russie est devenue le premier territoire d’entrées de films français en 2020, suivie de l’Espagne et de l’Italie. Chaque pays a enregistré plus d’un million d’entrées de films français.

L’organisation de promotion a déclaré qu’elle espérait que les cinémas survivraient à la pandémie, même si la crise du COVID-19 les frappait durement. «Cette crise sans précédent a contraint le secteur à se tourner davantage vers les canaux numériques, […] mais la réouverture des cinémas [between the two lockdowns] a montré que les spectateurs n’avaient pas perdu l’appétit [moviegoing], puisque les admissions n’ont cessé d’augmenter jusqu’à la fin octobre, date à laquelle la deuxième vague de la pandémie a frappé. “

READ  rapport sur les tirages et les gains