Les gardes suisses démissionnent après le mandat vaccinal du Vatican

T.Trois gardes suisses ont démissionné en réponse à l’application par le Vatican d’un mandat de vaccination contre le coronavirus.

Le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, a signé un décret exigeant que tous les employés présentent la preuve d’une vaccination contre le coronavirus ou d’un test négatif. Selon le décret, « tout le personnel » qui n’a pas les « certifications nécessaires » ne pourra pas entrer sur son lieu de travail et sera donc « considéré comme absent de manière injustifiée », écrit le Washington Post. signalé.

Le décret signé par Parolin fait partie du Vatican « Pass Vertinitiative. A partir du 1er octobre, les citoyens et visiteurs de la Cité-État devront présenter un certificat de vaccination ou un test COVID-19 négatif. Les visiteurs qui ont un test moléculaire ou antigénique négatif seront également autorisés à entrer.

LA CASA BIANCA ANNONCE UN NOUVEAU SYSTÈME QUI PERMET AUX CITOYENS ÉTRANGERS ENTIÈREMENT VACCINÉS DE NOUS LAISSER VOLER

La Garde suisse a servi de garde pour le pape depuis 1506, selon l’unité de site Internet. Tous les membres de la Garde sont des hommes suisses et catholiques avec une « ferme croyance » au service de « l’Église du Christ et de son Vicaire sur terre, successeur de saint Pierre ».

Tous les membres de la Garde suisse ont été invités à se faire vacciner, car ils travaillent en étroite collaboration avec les autres et le pape. Sur les 135 membres, six ont initialement refusé.

Alors que trois gardes ont finalement accepté d’être vaccinés et ont été suspendus jusqu’à ce qu’ils soient considérés comme complètement vaccinés, les trois autres sont restés catégoriques contre le vaccin, selon l’un d’entre eux. communiqué de presse par les gardes suisses.

READ  La Maison Blanche réitère que les États-Unis sont prêts à agir si la Russie envahit l'Ukraine

« Trois membres de la Garde ont choisi de ne pas accéder à cette demande, laissant volontairement le corps », a déclaré le lieutenant Urs Breitenmoser.

Onze gardes suisses ont été testés positifs au COVID-19 au plus fort de la pandémie en octobre 2020, selon un déclaration délivré par la Garde Suisse.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’EXAMINATEUR DE WASHINGTON

En réponse, l’Italie a dépassé un mesurer le 16 septembre obligeant les employés des secteurs public et privé à présenter un pass numérique avec preuve de vaccination, ce qui en fait le premier pays européen à mettre en œuvre cette mesure. Même si les employés non vaccinés ne subiront pas de perte d’emploi, ils feront l’objet de face à une amende jusqu’à 1 700 $.

Environ 45,3 millions de résidents italiens ont reçu la première dose de vaccin COVID-19, tandis que 41,1 millions sont entièrement vaccinés, selon le Organisation mondiale de la santé.

Le Washington Examiner a contacté la Garde suisse pour une déclaration, mais n’a pas immédiatement reçu de réponse.

Vidéo de l’examinateur de Washington

étiqueter: Nouvelles, Vatican, Vaccination, Coronavirus, Pape Francesco

Auteur original : Elizabeth Faddis

Lieu d’origine : Les gardes suisses démissionnent après le mandat vaccinal du Vatican

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here