Les manifestants du vaccin tentent de prendre d’assaut le parlement bulgare

SOFIA, 12 janv. (Reuters) – Des manifestants anti-vaccins ont tenté de prendre d’assaut le parlement bulgare mercredi et se sont brièvement disputés avec des policiers lors d’une manifestation massive contre les restrictions sur les coronavirus dans le centre de Sofia.

La tension s’est intensifiée une heure après que quelque 3 000 personnes se soient rassemblées devant le bâtiment du parlement, exigeant la révocation d’un laissez-passer sanitaire obligatoire qui, selon eux, bafouait leurs droits et était un moyen de forcer les gens à se faire vacciner.

Les manifestants, dont beaucoup sont arrivés en bus pour la manifestation, ont repoussé un cordon de police autour du parlement et ont atteint les portes d’entrée du bâtiment.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Ils se sont arrêtés avant le raid et ont appelé les législateurs à se lever et à répondre à leurs demandes. Plusieurs personnes, dont des policiers, ont été blessées lors des brefs affrontements.

Agitant des drapeaux nationaux et des drapeaux de l’ultranationaliste Revival Party, qui a organisé la manifestation, ils ont chanté « Freedom » et « Mafia » et ont dénigré toutes les mesures contre le virus.

« Je n’approuve pas les certificats verts. Je n’approuve pas que les enfants soient empêchés d’assister aux cours. Je ne vois pas la logique de ces choses », a déclaré à Reuters Asparuh Mitov, 39 ans, au début de la manifestation. .

Des manifestants affrontent la police alors qu’ils tentent d’entrer dans le bâtiment du parlement lors d’une manifestation organisée par le parti politique Vazrazhdane (Revival) contre les mesures gouvernementales visant à freiner la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), à Sofia, Bulgarie, le 12 janvier 2022. REUTERS / Stoyan Nenov

READ  Une étude néo-zélandaise montre que les liens entre les Maoris et l'Antarctique remontent au 7ème siècle

Les Bulgares doivent porter des masques à l’intérieur et dans les transports en commun et présenter un passeport sanitaire, remis aux personnes vaccinées, guéries ou testées négatives pour le virus, pour entrer dans les restaurants, cafés, centres commerciaux et gymnases.

Mercredi, pays le moins vacciné de l’Union européenne, la Bulgarie a connu un nombre record d’infections quotidiennes, largement alimentées par la variante hautement contagieuse de l’Omicron.

Le Premier ministre Kiril Petkov, qui a pris ses fonctions le mois dernier et s’est engagé à stimuler les vaccinations dans le pays des Balkans, a déclaré à BTV qu’il regrettait de ne pas avoir pu rencontrer les manifestants, mais était prêt à le faire vendredi, lorsque sa quarantaine sera terminée.

Petkov, le président Rumen Radev et de hauts ministres se sont isolés après qu’un participant à une réunion de sécurité à laquelle ils ont assisté lundi se soit révélé positif pour le coronavirus.

Il a réitéré que le laissez-passer sanitaire ne serait pas révoqué.

« Pour le moment, alors que les cas sont en augmentation et avec une compréhension du lien entre le nombre de personnes vaccinées et le laissez-passer sanitaire, il ne peut pas être révoqué », a déclaré Petkov.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Cvetelia Tsolova; Montage par Emelia Sithole-Matarise

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here