Le PDG de BFM, Marc-Olivier Fogiel, a estimé lundi que ce serait “inutile, anxieux et handicapant»Imposer l’utilisation de masques sur les téléviseurs si d’autres mesures de barrière contre les coronavirus sont observées. “Je ne vois pas pourquoi nous aurions des masques pour donner un exemple, alors que les conditions d’hygiène dans nos locaux sont extrêmement bien respectées», A déclaré sur France Inter.

Evidemment il n’y a pas de mesures exceptionnelles, les journalistes n’ont pas de statut particulier ce qui voudrait dire que vous ne portez pas de masque parce que vous êtes journaliste. d’autre part [dans nos studios] nous avons pris toutes les mesures pour rendre les choses sûres«Surtout en termes de ventilation et de distance physique, a-t-il plaidé.

S’il y avait un risque sanitaire avéré, il n’y aurait aucune raison de déroger à une règle, mais nous sommes confrontés à cette crise depuis plusieurs mois maintenant et personne n’est tombé malade. nos plateauxEn revanche, les reporters de BFMTV, lorsqu’ils reportent dans des endroits où le masque a été rendu obligatoire, en portent systématiquement un, même à l’extérieur, a-t-il rappelé.

Masque obligatoire en entreprise

Interrogé sur l’antenne RMC / BFMTV sur la nécessité de porter un masque sur l’antenne, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet a au contraire répondu au journaliste Jean-Jacques Bourdin: “D’un point de vue purement sanitaire, oui, car nous sommes dans un espace clos, car vous avez des invités qui ont de nombreux contacts, qui sont potentiellement dans cette phase asymptomatique où ils pourraient être des vecteurs de virus et donc vous mettre en danger“.

READ  Covid-19: avis au village naturiste du Cap d'Agde

Le membre du Conseil scientifique, qui ne s’est pas masqué lui-même, a dit qu’il avait compris “Absolument“Arguments journalistiques et techniques (qualité sonore), tout en ajoutant que ce serait”plus à l’aise avec un masque“.

Le port d’un masque sera obligatoire sur le lieu de travail, même en “espaces ouvertsLa ministre du Travail, Élisabeth Borne, a déclaré mardi à l’AFP, se joignant aux récents appels lancés par plusieurs spécialistes des maladies infectieuses pour réduire le risque de contamination. Cette nouvelle règle devrait s’appliquer à partir du 1er septembre, mais certaines exceptions soutiennent le secteur audiovisuel.

À lire aussi – Porter un masque en entreprise: Élisabeth Borne étudie les exemptions pour des activités pour lesquelles «c’est pénalisant»