Les ministres musulmans des Affaires étrangères lancent un appel aux talibans pour les droits des femmes | Afghanistan

Les ministres des Affaires étrangères de plusieurs pays à majorité musulmane prévoient de se rendre à Kaboul en partie pour exhorter Talibans reconnaître que l’exclusion des femmes et des filles de l’éducation est une distorsion de la foi islamique.

La proposition a le soutien des diplomates occidentaux, qui reconnaissent que les appels de leur part sur les valeurs universelles auront moins de poids auprès des talibans que si la demande venait de dirigeants d’États largement islamiques.

Les talibans ont exclu les filles de l’école secondaire depuis qu’ils ont pris le pouvoir à la mi-août, donnant un certain nombre de raisons pour le faire et suggérant parfois que l’interdiction est temporaire.

Les deux ministres des Affaires étrangères les plus susceptibles de se rendre à Kaboul sont le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, et son homologue indonésien, Retno Marsudi, sans doute le plus ancien diplomate musulman du monde.

«Nous suivons la situation dans Afghanistan proche. Nous prévoyons de nous rendre à Kaboul avec d’autres ministres des Affaires étrangères au cours de la prochaine période », a déclaré Çavuşoğlu lors d’une conférence de presse conjointe avec Marsudi.

Çavuşoğlu a déclaré avoir discuté du plan avec Marsudi lors de leur réunion en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Certains autres ministres amis ont également “apprécié l’idée”, a déclaré Çavuşoğlu, ajoutant: “Nous le planifierons dans les prochains jours”. La visite serait également une tentative de définir les conditions d’un meilleur soutien humanitaire à l’Afghanistan.

Lors de la conférence spéciale du G20 sur l’Afghanistan mardi, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a proposé de créer un groupe de travail permanent du G20 pour faire face à la crise humanitaire et orienter les talibans vers un système de gouvernement plus inclusif. Turquie il a tenté d’influencer l’Afghanistan pendant des mois, mais sa proposition de superviser l’aéroport international de Kaboul a finalement échoué en raison du manque de garanties de sécurité des talibans.

L’Indonésie est le pays islamique le plus peuplé du monde et, avant la prise de contrôle des talibans, l’organisation réformiste sunnite indonésienne Nahdlatul Ulama avait créé un réseau couvrant 22 des 34 provinces afghanes. Les politiciens indonésiens ont également été impliqués dans des pourparlers de réconciliation avec les talibans pendant une grande partie de la dernière décennie, promouvant un islam plus centriste.

Au sein de l’Indonésie, le ministère des Affaires religieuses, main dans la main avec les deux principales organisations musulmanes du pays, Nahdlatul Ulama et Muhammadiyah Education and Social Charity, ont créé un réseau national de femmes instruites dans la madrase. Mis à part les différences idéologiques, les deux groupes ont historiquement accueilli des étudiantes dans les madrasas.

Bien qu’il y ait eu des désaccords sur leur qualité, les madrasas indonésiennes ont atteint la parité des sexes dans la scolarisation. Il y a aussi plus de filles que de garçons au niveau secondaire supérieur.

Les talibans ont trouvé une série d’excuses pour ne pas permettre aux filles de retourner à l’école secondaire, mais finalement leur foi conservatrice exclut les femmes du travail ou de l’éducation.

Un diplomate favorable à l’intervention de dirigeants musulmans a déclaré : “L’idée est que des personnalités comme Marsudi aillent faire remarquer : ‘Vous dites que les femmes ne sont pas capables et doivent rester à la maison et me voici chez le ministre des Affaires étrangères d’Indonésie’. Ce ne serait pas une leçon, mais ce serait la puissance de l’exemple”.

Karim Khan, le nouveau procureur en chef de la Cour pénale internationale, s’exprimant lors du Forum sur la sécurité mondiale à Doha, a également exhorté les talibans à se rendre compte qu’ils poursuivaient une forme d’islam excessivement dure.

Khan, qui est musulman, a déclaré : « Le Saint Prophète de l’Islam a dit très clairement qu’un individu qui éduque ses filles ira au paradis (Jannah). Il a dit que les musulmans apprennent d’Aisha. C’est la religion de l’Islam qui est complètement contre les gens qui disent que les femmes ne devraient pas être éduquées, qui ciblent ou persécutent les femmes juste pour leur genre. Le Saint Coran dit que les hommes sont des vêtements pour les femmes et les femmes sont des vêtements pour les hommes. »

READ  L'ours poursuit le skieur en bas d'une montagne en Roumanie: "Ne regarde pas en arrière!"

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here