« Les relations entre la Belgique et Israël ne sont pas bonnes, mais elles sont réparables », a déclaré l’ambassadeur d’Israël aux parlementaires belges.

Emmanuel Nahshon, ambassadeur d’Israël en Belgique

Le parlement fédéral belge

Président de la commission des relations extérieures Els Van Hoof MP

L’ambassadeur d’Israël invite les parlementaires belges à se rendre en Israël pour améliorer « la transparence, la bonne volonté et l’amitié » entre les deux pays.

Ce que nous aimerions voir dans les relations entre Israël et la Belgique, c’est plus de transparence, de bonne volonté et d’amitié ».

– SE Emmanuel Nahshon, Ambassadeur d’Israël en Belgique

BRUXELLES, BELGIQUE, le 26 janvier 2022 /EINPresswire.com/ – L’ambassadeur d’Israël auprès du Royaume de Belgique Emmanuel Nahshon a déclaré lors d’une réunion le 25 janvier, de la commission parlementaire fédérale pour les relations extérieures, en espérant que les relations entre les deux pays s’amélioreront après quelques années difficiles. Il a rappelé aux parlementaires que l’année dernière il y avait eu « une manifestation au coeur de Bruxelles à laquelle assistaient certains des parlementaires présents ici aujourd’hui, et où des militants islamistes appelaient à massacrer les juifs et à détruire l’Etat d’Israël ».

Nahshon a déclaré qu’à la suite de l’attaque aveugle à la roquette depuis Gaza en mai dernier, de nombreux pays européens ont exprimé leur solidarité en agitant le drapeau israélien depuis les bâtiments gouvernementaux. Mais pas la Belgique, où « ce qu’on a finalement reçu, c’est une bonne dose d’indifférence ». « Je dois admettre que nous avons été un peu surpris par l’incapacité ou la réticence de la Belgique à démontrer son amitié avec Israël alors qu’il était victime d’un attentat », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur a rejeté la désignation de certains parlementaires israéliens comme un État « d’apartheid », expliquant que les Arabes en Israël avaient pleinement les droits en tant que citoyens. Les Arabes font partie intégrante du gouvernement de coalition, a-t-il dit, et « ont de plus en plus de responsabilités, ce qui est très bien ».

READ  Air France-KLM en pourparlers avec Apollo pour une injection de trésorerie de 500 millions d'euros

Les « accords abrahamiques » sont une preuve supplémentaire du désir d’Israël de tendre la main et de collaborer avec les communautés et les pays arabes, a-t-il poursuivi. Ce qui se passe, c’est la formation « d’un nouveau Moyen-Orient qui est un Moyen-Orient de coopération, où il y a évidemment une place pour les Palestiniens ».

Le nouveau Moyen-Orient évolue à travers le dialogue, a déclaré Nahshon, il était donc « dommage que mon homologue palestinien ne se soit pas joint à nous aujourd’hui pour partager cette discussion. Il a poursuivi: « J’ai un dialogue avec la moitié des ambassadeurs arabes ici à Bruxelles, avec qui je rencontre maintenant régulièrement. »

Constatant que de nombreux pays arabes se dissocient de l’Autorité palestinienne, même s’ils veulent, comme Israël, voir les Palestiniens accéder à l’autodétermination, « si les Palestiniens ont vraiment une chance d’accéder à l’indépendance, ce sera par le dialogue avec Israël et c’est là la seul moyen de réussir ».

Alors que « les relations entre Israël et la Belgique ne sont pas au beau fixe, je vous dis clairement que les relations entre Israël et la Belgique sont réparables », a-t-il dit. « Nous vous invitons donc à être en contact avec nous et à avoir ce dialogue qui à mon avis sera utile. Ce que nous aimerions voir dans les relations entre Israël et la Belgique, c’est plus de transparence, de bonne volonté et d’amitié ».

M. Nahshon a invité les membres du comité à se rendre en Israël pour rencontrer diverses personnes et organisations afin d’initier un dialogue entre la Belgique et Israël. La présidente de la commission, Els Van Hoof, a estimé que l’invitation était « une très bonne idée », ajoutant que « les attentes de la Belgique ne sont pas toujours faciles et il y a des points sur lesquels nous ne sommes pas d’accord mais je pense qu’ils ne doivent absolument pas empêcher le dialogue ».

READ  Depuis la France: Manchester City a offert la possibilité de signer le défenseur du PSG comme "option de remplacement"

Célia De Coster
BFOI
+32 493 03 86 78
écrivez-nous ici
Venez nous rendre visite sur les réseaux sociaux :
Facebook
Twitter

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here