Les syndicats bloqués avec Amazon France sur les négociations salariales

Publié le: Modifié:

Parmi les syndicats représentant les 15 500 salariés d’Amazon France, un seul – le syndicat des cadres CFE-CGC – a signé cette semaine un accord pour une augmentation de salaire de 3,5 %. D’autres disent que ce n’est pas suffisant étant donné les taux élevés d’inflation.

Après une réunion de clôture cette semaine, le syndicat CFDT a déclaré qu’il ne souscrirait pas à l’augmentation de salaire proposée car « la proposition reste indécente ».

Le 1er mai, les différents syndicats de travailleurs d’Amazon France se sont plaints que la direction du géant américain les « faisait chanter », affirmant que si les syndicats ne signaient pas leur proposition d’augmentation de 3,5 % mardi, une augmentation de 3 % des salaires serait décidée unilatéralement.

Au final, seul le CFE-CGC a signé un accord conformément à sa demande de longue date d’un treizième mois de salaire annuel pour certains employés.

Après deux heures et demie de pourparlers, la direction française du groupe a décidé de « maintenir unilatéralement une augmentation de 3,5% », a indiqué Morgane Boulard, porte-parole du groupe. CFDT.

Cependant, le reste des syndicats a refusé d’adhérer parce qu’ils voulaient au moins 5 % en ligne avec le taux d’inflation existant.

Il y a quelques années à peine, le salaire de base d’Amazon était de 15 à 20 % supérieur au salaire minimum, maintenant à quelques centimes au-dessus.

Avantages et primes coupés

Cependant, les hauts dirigeants d’Amazon ont souligné que le salaire dans l’entreprise après 24 mois était « 25% supérieur au salaire minimum« .

Cependant, le groupe a réduit certains des avantages qui existaient auparavant.

READ  Gareth Bale pourrait manquer le dernier match du groupe gallois contre la Belgique

Le nombre d’absences autorisées sans justification a été ramené de trois jours à un ; une meilleure prestation de retraite a été mise de côté; et les aménagements du temps de travail pour les personnes souhaitant avoir une grossesse assistée par un médecin auraient été supprimés.

Proposition d’augmentation de salaire non conforme à l’inflation

Dans un communiqué, la direction d’Amazon France s’est dite « heureuse de confirmer l’intéressante augmentation de salaire proposée par Amazon, qu’elle jugeait bien positionnée pour ses salariés et qui sera mise en place dans huit centres de distribution, accompagnée d’autres mesures financières ». .

Les interventions comprennent la mise en place de la qualification de superviseur pour les techniciens informatiques ou le maintien des récompenses de fin d’année.

L’action revendicative a débuté le 4 avril sur les huit sites logistiques d’Amazon en France.

Le syndicat CGT – qui a indiqué dans un communiqué la semaine dernière que l’entreprise « préfère le non-dialogue » – a noté qu’Amazon « facturer à ses vendeurs une taxe de 5 %. pour faire face à la hausse des prix du carburant, « mais a refusé de » donner 5% à ces employés pour qu’ils puissent faire face à la hausse des prix du carburant « .

Le géant américain s’est rendu 31 milliards d’euros de bénéfices en 2021, même si l’inflation et les pénuries pèsent sur les perspectives économiques pour 2022.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here