Les Vikings sont arrivés en Amérique bien avant Colomb

Un bâtiment reconstruit de l'ère viking adjacent au site de L'Anse aux Meadows.

Un bâtiment reconstruit de l’ère viking adjacent au site de L’Anse aux Meadows.
photo: Photographie de Glenn Nagel

De nouvelles recherches révèlent que les Vikings étaient actifs dans une colonie à Terre-Neuve près de 500 ans avant que Christophe Colomb ne traverse l’Atlantique.

Un établissement viking préhistorique connu sous le nom de L’Anse aux Meadows est situé à l’extrémité nord de la péninsule de Terre-Neuve, dans l’extrême nord du Canada. Le site a été exploré par les archéologues depuis les années 1960, mais une date exacte pour le règlement s’est avérée insaisissable.

Nouveau Recherche Publié dans Nature ajoute des éléments indispensables Clarté de l’affaire. Une équipe dirigée par l’archéologue Michael Dee de l’Université de Groningue aux Pays-Bas présente de nouvelles preuves montrant que les Vikings étaient actifs à L’Anse aux Meadows en 1021 après JC – il y a exactement 1 000 ans. Dans un e-mail à Gizmodo, De a déclaré que les découvertes de son équipe représentaient « la première et la seule histoire connue des Européens dans les Amériques avant Colomb », qui a traversé l’Atlantique en 1492 de notre ère.

La capacité des Vikings à utiliser des marins n’est pas un secret. On pense que les colons nordiques ont atteint l’Islande à la fin du IXe siècle et l’Amérique du Nord au XIe siècle, bien que le moment exact de ce dernier événement soit resté un sujet de débat. Dee a demandé pourquoi les archéologues ont mis autant de temps à dater le site.

« Eh bien, pour déterminer l’histoire des sites archéologiques, il faut soit des documents écrits contemporains, soit un grand nombre d’artefacts. qui peut être placé dans un certain intervalle de temps », a-t-il répondu. « L’anse aux Meadows n’a donné aucune de ces choses. La meilleure méthode scientifique de datation est probablement la datation au radiocarbone, mais elle a tendance à ne fournir des dates qu’aux premiers siècles », a déclaré Dee, qui a ajouté que la méthode utilisée dans la présente étude n’est devenue disponible qu’au cours des dernières années.

Microscopic image of a wood fragment found at L’Anse aux Meadows.

Microscopic image of a wood fragment found at L’Anse aux Meadows.
Image: Petra Doeve, University of Groningen

To date the site, Dee and his colleagues analyzed three pieces of wood gathered from the site, all of which came from different trees. These pieces of wood were leftovers from the chopping of wood and associated with Viking activity at L’anse aux Meadows; the distinctive chips showed signs of cutting and slicing and were clearly produced by metal tools, which the indigenous people living in the area at the time were not known to possess.

The team then used distinctive features of the atmospheric carbon record to constrain the radiocarbon dating of the felled trees. The incredible degree of dating precision was made possible on account of a massive solar storm that occurred in 993 CE, which left a distinct radiocarbon signature in tree rings around the world.

Trees suck up carbon from the atmosphere and channel it into their annual growth rings. A spike in the concentration of radiocarbon growth rings was recently found to correspond to the solar storm.

“By measuring the radiocarbon concentration of the tree rings in the Viking wood, we were able to find this same spike,” said Dee, which meant that the ring originated in 993 CE. From there, “it was just a case of counting the rings to the bark edge to work out when the last ring was laid down,” that is, when the tree was chopped down, he explained. The researchers applied this technique to all three pieces of wood, with all of the results returning a cutting date of 1021 CE.

Margot Kuitems, the first author of the study and a scientist at the University of Groningen, preparing samples at the radiocarbon facility at the Centre of Isotope Research, Groningen, The Netherlands.

Margot Kuitems, the first author of the study and a scientist at the University of Groningen, preparing samples at the radiocarbon facility at the Centre of Isotope Research, Groningen, The Netherlands.
Image: Ronald Zijlstra

“Our new date lays down a marker for European [awareness] des Amériques, et représente le premier point connu auquel les humains ont encerclé le globe « , ont écrit les scientifiques dans leur étude. En conséquence, la nouvelle recherche a des implications pour l’étude future des premières activités transatlantiques, telles que l’échange possible de matériel génétique entre Vikings et peuples autochtones, et l’introduction d’espèces végétales ou animales Nouvelles maladies qui se propagent.

Les Vikings étaient présents en Amérique du Nord vers 1021 après JC, mais de nombreuses questions demeurent. Le nombre total de voyages sur le continent est inconnu, ni La durée totale de leur séjour. Cependant, les Scandinaves ne semblent pas avoir passé beaucoup de temps en Amérique du Nord.

« Peut-être étaient-ils là-bas à la recherche de bois et d’autres ressources à rapporter au Groenland », a expliqué Dee. « Il y avait probablement 100 Scandinaves sur le site. Nous savons d’après certains restes de plantes trouvés sur le site qu’ils se sont également aventurés vers le sud dans les Amériques, mais nous ne savons pas exactement où. De la quantité de déchets restants et parce qu’aucun Des sépultures nordiques ont été trouvées, la plupart des archéologues pensent qu’elles étaient à L’Anse aux Meadows pendant une courte période. »

Dans la perspective des recherches futures, Dee espère que les archéologues trouveront des restes de plantes plus exotiques, qui pourraient indiquer d’autres sites nord-américains découverts par les Scandinaves. Quoi qu’il en soit, la nouvelle recherche témoigne des réalisations remarquables des Vikings et de leur vaste portée mondiale.

Suite: Comment la production de goudron à l’échelle industrielle a soutenu l’ère viking.

READ  L'histoire de la Terre envoie un avertissement climatique - Une action urgente est nécessaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here