L’Espagne a battu l’Islande 5-0 ; La Belgique bat le Burkina Faso

Alvaro Morata a marqué deux fois en première mi-temps et le remplaçant Pablo Sarabia en a ajouté deux autres après la pause alors que les prétendants à la Coupe du monde, l’Espagne, ont dominé l’Islande 5-0 lors d’un match amical international à La Corogne mardi.

L’attaquant de la Juventus Morata était le seul titulaire dans la formation de départ depuis une victoire amicale 2-1 contre l’Albanie à Barcelone, l’entraîneur Luis Enrique faisant tourner son équipe.

Morata a ouvert le score à la 36e minute, après que le défenseur de Valence Hugo Guillamon ait lancé le ballon, d’un tir du pied droit dans le coin inférieur gauche.

Trois minutes plus tard, il a porté le score à 2-0 après que Dani Olmo ait été victime d’une faute dans la surface par Birkir Bjarnason, l’Espagne dominant la première mi-temps mais gaspillant également des occasions.

Yeremy Pino a ajouté un troisième but à la 47e à bout portant, le premier but du joueur de 19 ans pour l’Espagne, avec Morata remplacé plus tard à la 58e.

LIS: Sterling mène l’Angleterre à une victoire 3-0 contre la Côte d’Ivoire; Southgate siffle les sifflets « ridicules » de Maguire

Sarabia a marqué un quatrième à la 61e, quelques instants après son entrée, et a marqué 5-0 à la 72e avec Marcos Alonso fournissant sa deuxième passe décisive de la nuit.

Cette victoire est la quatrième consécutive de l’Espagne et poursuit sa préparation pour les matches de la Ligue des Nations en juin et la Coupe du monde 2022 au Qatar en novembre et décembre, un tournoi pour lequel l’Islande ne s’est pas qualifiée.

READ  Les métiers dans le secteur économique qu’il faut privilégier

Le visiteur n’a obtenu que 16% de possession de balle et deux tirs, aucun au but, contre 20 pour l’Espagne.

C’était la première fois que l’équipe nationale jouait au stade Riazor de la ville du nord-ouest depuis 2009, lorsqu’elle avait battu la Belgique 5-0 lors d’un match de qualification pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, remportée plus tard par l’Espagne.

Luis Enrique a déclaré que l’enthousiasme du public était contagieux et que l’équipe était à la hauteur de l’occasion avec de nombreuses possibilités.

« Ce que nous respirons depuis un certain temps, c’est le sentiment d’amélioration et l’avenir semble prometteur », a-t-il ajouté.

« Des jeux intéressants arrivent en juin et nous ne pouvons pas attendre. »

Belgique-Burkina Faso

Une Belgique inexpérimentée a battu le Burkina Faso 3-0 en surmontant un mauvais départ et en appelant un gardien attentif alors que l’entraîneur Roberto Martinez testait des options avant la Coupe du monde.

Les buts de Hans Vanaken, Leandro Trossard et Christian Benteke ont assuré la victoire de Martinez, qui avait choisi d’exclure tous les joueurs avec au moins 50 apparitions, c’est-à-dire Thibaut Courtois, Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Romelu Lukaku.

Martinez a donné une chance au gardien de troisième choix habituel Matz Sels et a nommé Youri Tielemans, à sa 49e apparition, capitaine.

LIS: Eriksen marque au retour de Parken après la crise cardiaque de l’Euro

La défense belge non testée a montré de la nervosité au début, le gardien Selz n’étant appelé à l’action qu’à la troisième minute pour bloquer l’attaquant Dango Ouattara après une mauvaise passe en retrait de Sebastiaan Bornauw.

READ  Variante Delta : l'interdiction par la Belgique des voyageurs britanniques entrera en vigueur samedi | Royaume-Uni | nouvelles

Cependant, Vanaken a dirigé le centre de Trossard dans les 16 minutes et Trossard a frappé le deuxième de la Belgique après qu’Hervé Koffi n’ait réussi qu’à sauver le tir de Michy Batshuayi du beau lob d’Adnan Januzaj.

Les deux équipes ont mis un certain temps à se stabiliser en seconde période après de multiples remplacements, jusqu’à la 75e minute lorsque Benteke a remporté une bataille aérienne pour diriger un autre centre de Trossard.

Le Burkina Faso a atteint les demi-finales de la Coupe d’Afrique en février mais ne s’est pas qualifié pour la Coupe du monde et a été battu 5-0 par le Kosovo, à la 109e place mondiale, jeudi.

Contre la Belgique, l’équipe la plus grande du monde, il passe sans faute et parfois menacé, Ouattara frappe le poteau de loin et Nourdine Balora et Abdoul Guiebre forcent Sels à effectuer des arrêts décents en seconde période.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here