L’Europe durcit les règles pour les non vaccinés alors que la quatrième vague de Covid gonfle

Cependant, certains dirigeants européens ont estimé que la nouvelle mesure autrichienne allait trop loin.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a subi une série de nouveaux cas ces dernières semaines, a maintenu sa résistance aux mandats de masquage et aux laissez-passer de santé.

« Nos amis sur le continent ont été contraints de réagir avec des degrés divers de nouvelles restrictions, allant des blocages complets, des blocages pour les non vaccinés, des restrictions sur les heures d’ouverture et des restrictions sur les rassemblements sociaux », a déclaré Johnson lundi, mais il a doublé les vaccinations, affirmant des rappels seraient proposés aux personnes âgées de 40 ans et plus et une seconde dose mise à disposition des personnes âgées de 16 à 17 ans qui en ont jusqu’à présent bénéficié. Il a dit qu’il était préoccupé par « les nuages ​​​​d’orage se rassemblant sur le continent ».

Cela est particulièrement vrai en Europe de l’Est, où les cicatrices laissées par des décennies de désinformation sous le communisme semblaient s’être ouvertes et semer le scepticisme à l’égard de l’expertise médicale. la Roumanie, qui a Le deuxième taux de vaccination le plus bas d’Europe a récemment signalé la le taux de mortalité par habitant le plus élevé au monde du Covid-19. En Bulgarie, les hôpitaux sont inondés.

Le mois dernier, la petite nation balte de Lettonie, où la résistance à la vaccination est élevée, en particulier parmi la population ethnique russe, a répondu à son épidémie par un blocus complet. La Russie et l’Ukraine, qui ont des taux de vaccination inférieurs à 50 %, ont également introduit des restrictions généralisées.

Des infections ont éclaté au-delà des frontières de l’Europe occidentale.

En Allemagne, qui a connu une forte augmentation des cas, en partie en raison d’un lancement lent des vaccins de rappel, les autorités espéraient que faire payer les gens pour des tests sur écouvillon les motiverait à se faire vacciner. Mais ils essaieront une fois de plus de garder le virus sous contrôle en mettant des tests de coronavirus gratuits à la disposition de tous les adultes du pays. Le gouvernement a suggéré que ces tests pourraient être nécessaires pour entrer dans les événements et dans certains lieux, même pour les vaccinés.

Au cours du week-end, les trois partis qui se sont réunis pour former la prochaine coalition au pouvoir en Allemagne ont convenu d’imposer des règles plus strictes contre les personnes non vaccinées, notamment l’obligation de subir un test de coronavirus négatif avant de voyager en bus ou en train, alors que les taux d’infection atteignent de nouveaux sommets.

Certains États allemands introduisent des mandats de masque plus stricts et exigent la vaccination au lieu de tests négatifs pour l’entrée dans les lieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here