Le match: 0-2

Strasbourg fait partie de ces équipes qui, avec le temps, seront sans doute pénalisées par le seuil des 5 000 spectateurs. Nous l’avons déjà vérifié ce samedi soir dans une Meinau qui sonnait vide, une enceinte pourtant si pleine et généralement enflammée. Nice en a profité pour ramener trois points, enchaînant un deuxième succès en deux jours après celui obtenu à domicile contre Lens (2-1).

Après ses deux buts en deux tirs au but le week-end dernier, le Gym s’est encore montré très efficace devant le but de l’adversaire (deux buts de plus en deux tirs au but). Et, cette fois, après le récital d’Amine Gouiri, c’est son ami attaquant Kasper Dolberg qui s’est offert un doublé. Un penalty transformé d’abord en force (37e), puis un léger plongeon pour anticiper la sortie d’Eiji Kawashima (59e).

Devant, malgré un onze offensif supplémentaire en seconde période, le Racing pousse mais ne parvient pas à récupérer. Ni Majeed Waris (54e) ni Ludovic Ajorque (57e) n’ont retrouvé le cadre. Et nous avons senti qu’il n’avait pas ce soutien des tribunes pour faire la différence. “Allez, ce n’est pas fini, merde …”, Thierry Laurey tonna de son banc. Mais la réalité est là: Strasbourg, battu à Lorient en ouverture (1-3), n’a plus de points après deux matches. Au contraire, les Niçois sont en haut du tableau.

8

Ludovic Ajorque reste sur huit matches sans marquer en championnat, la plus longue lacune de sa carrière dans l’élite.

“Cela nous coûte cher”, a reconnu son coéquipier Mohamed Simakan, au micro de Canal +, à la pause. Laurey a également sorti l’international ivoirien à la mi-temps, pour amener Waris et proposer des solutions plus offensives. En vain.

Le fait: Sylvester, le beau cadeau

Patrick Vieira avait réservé une belle surprise à Sylvestre, l’établissant pour la première fois de sa carrière en L1 (il s’était déjà inscrit en 2018-2019). Tout cela pour son 21e anniversaire. L’ailier droit, prêté à Auxerre la saison dernière, a justifié ce choix car c’est lui qui a causé le penalty de Nice.

Pour le reste c’était discret, mais propre (92% de passes réussies, 2 récupérations …). La recrue Rony Lopes l’a remplacé à l’heure (62e) et a fait ses débuts officiels au gym. Sylvestre devra alors se battre pour remonter le temps, avec Lopes et Claude-Maurice, forfait, devant lui dans la hiérarchie.