L’Iranien qui a inspiré le film « The Terminal » de Spielberg décède à l’aéroport de Paris



CNN

Mehran Karimi Nasseri, l’homme qui avait vécu à l’intérieur de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle pendant des années et qui avait inspiré le film « The Terminal » de Steven Spielberg en 2004, est décédé samedi dans le même aéroport.

Nasseri a été déclaré mort par l’équipe médicale de l’aéroport au terminal 2F et est décédé de causes naturelles, a déclaré un porte-parole de l’aéroport à CNN.

Nasseri, un réfugié iranien, était en route vers l’Angleterre via la Belgique et la France en 1988 lorsqu’il a perdu ses papiers et n’a pas pu embarquer ou quitter l’aéroport et est resté coincé dans les limbes jusqu’en 2006.

Il avait « recommencé à vivre en SDF dans la zone publique de l’aéroport depuis la mi-septembre, après un séjour en maison de repos », a précisé le porte-parole.

Le porte-parole a ajouté que Nasseri était un « personnage emblématique » à l’aéroport et que « toute la communauté aéroportuaire l’aimait, et notre personnel s’est occupé de lui autant que possible pendant de nombreuses années, même si nous aurions préféré qu’il trouve un vrai refuge ».

Alors que l’histoire de Nasseri à l’intérieur de l’aéroport a été commémorée par Tom Hanks dans le film « The Terminal », le porte-parole de l’aéroport a noté que : « Le film de Spielberg suggère qu’il était coincé dans une zone de transit à Paris-Charles de Gaulle. En réalité il y a passé plusieurs séjours, mais toujours dans la zone publique de l’aéroport, il était toujours libre de ses mouvements ».

À un moment donné, les autorités françaises ont proposé de lui permettre de résider en France, mais Nasseri a décliné l’offre, apparemment parce qu’il voulait atteindre sa destination d’origine, l’Angleterre.

READ  Dauphin County Cultural Festival pour mettre en valeur la diversité de la région avec de la musique, des spectacles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here