Londres contrôlera enfin Netflix, Amazon et Disney

A travers la chaîne, le gouvernement de Boris Johnson travaille sur une nouvelle loi qui vise à encadrer les activités du géant du streaming. D’abord pour le pays.

En France comme ailleurs, les plateformes doivent se conformer aux lois et règlements établis par le pays d’accueil. Dans nos zones vertes, l’historique des médias empêche notamment les services de SVOD de livrer des films en salles moins de 3 ans après leur diffusion sur grand écran. Mais si certaines règles sont restrictives pour Netflix et ses frères et sœurs, les plateformes ne sont pas mises dans le même bateau que partout en Europe. Pour la première fois en Grande-Bretagne des plateformes comme Amazon Prime Video, Disney+ ou Apple TV+ seront au centre d’un nouveau projet de loi annoncé par les ministres du Numérique, de la Culture, des Médias et des Sports.

Le gouvernement de Boris Johnson travaille sur de nouvelles règles qui surveilleront les activités des vétérans américains. Deuxième VariétéCela inclurait évidemment l’examen de la classification par âge de certains contenus, afin de s’assurer qu’ils conviennent à votre public cible. Ils seront également soumis aux normes d’équité et d’exactitude pour les documentaires et les journaux télévisés.

donner un statut égal à tous

Avec des programmes toujours accessibles et payants, les plateformes bénéficient d’arguments convaincants pour concurrencer les modes de diffusion plus traditionnels. Cependant, le gouvernement britannique voulait s’assurer que le combat entre les deux entités était juste. Je veux qu’un ministre m’explique « uniformise les règles du jeu afin que les radiodiffuseurs de service public puissent rivaliser avec leurs rivaux internationaux ». Cependant, il n’a pas précisé quelles mesures sont actuellement à l’étude. Il faut dire qu’avec près de 30 millions d’abonnés au Royaume-Uni, l’hégémonie de Netflix, Disney+ et Prime Video est évidente.

READ  Marché du cinéma mobile en France - Le réseau Bisouv

En France, cela va quelque peu à l’encontre de ce qui se passe lorsqu’on étudie l’histoire des médias pour se détendre. Le CNC vise clairement à assurer la prise en compte des mutations rapides du secteur culturel et du rôle croissant des plateformes. sauvegarde du VII Art et Théâtre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here