Surpris par l’ouverture rapide du score d’Aurélien Scheidler, l’Olympique Lyonnais a parfaitement récupéré pour dominer sans forcer Dijon ce vendredi soir au Groupama Stadium, grâce notamment à un Memphis Depay XXL qui a réussi un triplé.

Lyon 4-1 Dijon

Objectifs: économies (39est sp, 45est+1 et 66est sp), Lautoa (45est CSC) pour OL // Scheidler (14est) pour DFCO

«Vous n’avez besoin que d’un seul être et tout est dépeuplé. ” C’est typiquement l’adage selon lequel cet Olympique Lyonnais ne correspond pas. Soldat Houssem Aouar, testé positif au Covid-19 ce vendredi, l’Olympique Lyonnais a fait un petit boulot au Dijon FCO (4-1). Les joueurs de Rudi Garcia ont cependant eu peur en autorisant l’ouverture du score dans le quart d’heure de jeu, mais en étouffant progressivement les adversaires, en utilisant parfaitement les flancs, et en comptant sur un excellent Memphis Depay, les Gones. ils ont rempli leur mission en commençant leur saison sur des chapeaux de roue. Terriblement inoffensifs et déjà inquiétants, les Dijonnais subissent leur deuxième défaite en autant de matches.

Memphis grizzli

Le football est souvent cruel. Et l’Olympique Lyonnais s’en est vite rendu compte, lorsqu’en un quart d’heure de jeu, la frappe acérée d’Aurélien Scheidler a trompé Anthony Lopes pour presque la première (et seule) incursion de Dijon sur la surface adverse (0-1, 14est). Difficile. Oui, car l’OL avait jusqu’alors maîtrisé le rythme d’un match archidominé. En infériorité numérique au cœur du jeu, les poulains de Rudi Garcia parviennent à créer des décalages, tantôt pour Karl Toko-Ekambi du côté droit, tantôt pour Maxwel Cornet du côté gauche étrangement seul tout au long de la première mi-temps (seize centres pour le ‘Ivoirien a fait une pause). Et si les assauts de Lyon ont été repoussés pendant près de 40 minutes par Alfred Gomis et sa défense, le DFCO, au bord du gouffre, a fini par s’effondrer en 420 secondes seulement. Encore un autre débordement de Cornet pousse d’abord Ahmad Ngouyamsa à commettre une faute dans sa propre zone, et Memphis Depay vient venger son coéquipier à onze mètres (1-1, 39est). En parfait tueur en série, le Néerlandais est alors signalé par un tour de magie sur le côté gauche, qui oblige Wesley Lautoa à tromper son gardien (2-1, 45est), avant de faire une superbe séquence devant Gomis, quelques secondes après le départ (3-1, 45est+1). Diabolique.

READ  Le champion en titre Egan Bernal s'effondre au Grand Colombier

Festival d’août

Pas question de s’arrêter si bien pour les Gones qui poursuivent leur marche en avant après leur retour des vestiaires. Après une grève au-dessus de la corniche de Dembélé (52est), Alfred Gomis a tenté d’éteindre le feu avec deux arrêts devant Toko-Ekambi (58est) et des économies (60est). Mais le gardien sénégalais, abandonné par sa défense, ne peut pas tout faire seul, et est toujours mitraillé sur un nouveau penalty par l’ancien attaquant de Manchester United, après un croisement en jambe par le malheureux entré Jonathan Panzo sur Leo Dubois (4 -1, 66est). La domination est telle que Cornet, seul devant la ligne adverse après un centre de Cherki, s’autorise même un échec qui entre dans la famille de ceux de Raheem Sterling et Casimir Ninga (73est). Cependant, cet OL était toujours en mode Ligue des champions. Lyon (3-4-1-2): Lopes – Denayer, Marcelo, Marçal (Andersen, 79 ansest) – Dubois (Tete, 70 ansest), Guimarães, Caqueret, Cornet (Barde, 79est) – Économies (Cherki, 70est) – Toko-Ekambi (Reine-Adélaïde, 67 ansest), Dembélé. Entraîneur: Rudi Garcia.

Dijon (4-2-3-1): Gomis – Ngouyamsa (Panzo, 55 ansest), Ecuele Manga, Lautoa, Chafik – Marié (Chalá, 70est), Ndong – Amalfitano (Bon, 70est), Chouiar (Sammaritano, 55 ansest), Dina-Ebimbe – Scheidler (Philippe, 79 ansest). Entraîneur: Stéphane Jobard.

  • Résultats et classements de la Ligue 1

    Par Félix Barbé