Un nouveau temps le dernier MacBook Air M1 se souvient de la lutte acharnée d’Apple pour débarrasser ses ordinateurs de cet accessoire bruyant qu’est le ventilateur. Une source de pollution sonore et un véritable nid de poussière dont le colmatage peut rapidement réduire les performances de l’ensemble de la machine.

De toute évidence, les premiers Apple II n’avaient pas de fan et cela ne les a pas empêchés d’avoir une belle carrière, mais tous leurs successeurs n’en avaient pas. Le premier échec majeur dans ce domaine a été l’Apple III, qui fête cette année ses 40 ans. Il s’est appuyé sur son énorme socle en fonte pour dissiper les calories produites par son puissant processeur 1,8 MHz.

Nous pourrons ajouter un ventilateur au nouveau MacBook Air comme sur cette Apple II de 1978 ?

Mais en raison du manque de ventilation, la dilatation thermique de la carte mère a fini par retirer les puces de leurs emplacements (un problème qui ne se serait pas produit si Apple avait eu le bon goût de souder tous ses composants comme aujourd’hui). Un souci de conception si grave qu’il a conduit à la disparition rapide de la machine, dont la commercialisation avait déjà été reportée d’un an.