DÉJEUNER EXCLUSIF GRATUIT – Le vendredi 21 août à 16 heures, une violente bagarre a eu lieu rue de l’Eglise, à Palavas-les-Flots. Parmi les victimes: Margot, une jeune marchande locale. Il nous donne son témoignage.

Dans un contexte déjà tendu, où Palavasiens rapporté depuis le début de la saison marre de l’incivilité sont confrontés à, la bagarre de l’après-midi du vendredi 21 août met le feu à la poussière. La bagarre a commencé dans la boutique de Margot, attaquée par une famille marseillaise, avant que son beau-père, un policier municipal, n’intervienne.

Nez et coude cassés pour beau-père, policier municipal

Bilan de la soirée: une minerve, une ecchymose à la tête et un moral en berne pour Margot, nez et coude cassés pour son beau-père. Et les marchands et les Palavasiens à la limite. Au point qu’un comité d’accueil improvisé a attendu ce samedi les assaillants présumés à la sortie de la gendarmerie, une balle qui a percé la vitre du véhicule de la famille entendue et des gendarmes qui ont utilisé du gaz pour rétablir le calme.

Le préfet sur place samedi soir

Samedi soir, les autorités, conduites par le préfet de l’Hérault, Jacques Witkowski, et le maire de Palavas, Christian Jeanjean, s’est longtemps réuni en brigade avant de patrouiller dans les rues de la ville pour tenter de calmer la situation. Conclusion: il est temps que la saison estivale se termine.

READ  dix-sept personnes seront jugées pour le limogeage de l'Arc de Triomphe fin 2018