Dans une interview à L’Équipe, l’ancien milieu de terrain parisien Thiago Motta est revenu sur les qualités de l’Atalanta et a prévenu le PSG avant le quart de finale de la Ligue des champions prévu mercredi soir à 21 heures.

Le quart de finale de la Ligue des champions entre le PSG et l’Atalanta se tiendra ce mercredi soir à 21h sur la pelouse du stade de la Luz à Lisbonne (Portugal) et cette affiche inaugurale d’un Final 8 dans un format plus original que jamais continue d’être largement commentée, notamment dans la presse du jour. Sous les ordres de Gian Piero Gasperini à Gênes (2008-2009) et à l’Inter Milan (2011) mais aussi sous le maillot du PSG (2012-2018), Thiago Motta s’est projeté sur cette échéance décisive à l’occasion d’un entretien avec le journal L’équipe.

Celui qui a également coaché ​​le club U19 de la capitale est revenu notamment sur les qualités du Dea: «Quel que soit l’adversaire, l’Atalanta suit ses principes offensifs, n’attend pas en arrière et tout le monde attaque. Il n’est pas rare de voir quatre ou cinq joueurs dans la zone adverse sur une croix. Si tant de joueurs se projettent offensivement, c’est parce que Gasperini pense qu’à chaque attaque, son équipe peut marquer, donc peu importe si elle la retire. Gasperini compte beaucoup sur Gomez, Zapata. Il y a aussi Malinovsky, un gaucher ukrainien qui ne joue pas toujours mais qui est très, très fort. Ou le Pasalic croate. C’est une très bonne équipe, surtout au milieu ».

“Atalanta est très physique et joue à haute intensité”

Si Thiago Motta estime que “Sur le papier, le PSG est sûrement le favori”, l’ancien milieu de terrain parisien souhaite toujours prévenir le PSG: «Atalanta peut rivaliser avec n’importe qui. Ce sera un très bon match. Les deux équipes voudront attaquer et posséder le ballon. Des deux côtés, il jouera. Atalanta est très physique et joue à haute intensité avec des garçons comme Freuler, De Roon et Pasalic. Gasperini a besoin de joueurs comme ça. S’il y avait un marquage individuel, le physique importerait. Il y a aussi de la taille dans toutes les lignes d’Atalanta. Mais son jeu crée des espaces derrière. (…) Contre Neymar, Mbappé s’il joue, qui va vite avec le ballon, et une défense adverse en place, ça peut être en difficulté ».

READ  Pyongyang publie une vidéo de Kim Jong-Un, dont l'état de santé alimente encore les rumeurs