Matthews est de retour à la deuxième place alors que la victoire du Tour de France échappe à l’Australien

Matthews a travaillé dur et a montré une bonne forme pour rester en tête du peloton alors qu’ils grimpaient la dernière montée de la Côte du Stade Olympique, commençant son sprint avec 150 mètres à faire.
Mais ce n’était pas nécessaire une fois de plus, avec van Aert arrachant la victoire devant Matthews en deuxième et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) en troisième, c’était une autre deuxième place frustrante pour l’Australien après que Pogacar l’ait battu dans une fin similaire. sur Stage 6 quelques jours plus tôt.
« J’ai appris il y a deux jours que je devais vraiment commencer mon sprint plus tôt », a déclaré Matthews après l’étape.

« J’ai pris un tir de face et j’ai commencé mon sprint en premier, mais je viens de me faire battre par Wout [Van Aert] sur la ligne. Honnêtement, je ne pense pas avoir fait d’erreur aujourd’hui, j’ai fait tout ce que j’ai pu, il n’y avait qu’un seul pilote plus fort dans la course aujourd’hui, donc je ne prendrais rien en retour.

« Je pense qu’il y avait environ 200 mètres à parcourir, ça faisait beaucoup de gars, Tadej [Pogacar] et Wout étaient un peu à gauche, donc j’espérais pouvoir faire quelques sauts, mais je n’étais pas assez rapide.
« Bien sûr, nous sommes ici pour gagner, je suis ici pour gagner. Je ne viens pas ici pour terminer deuxième. C’est comme ça jusqu’à présent, j’ai été battu par un pilote fantastique il y a deux jours à Tadej et un autre super monstre aujourd’hui avec Wout. Je pense que la prochaine fois, ce sera mon tour. »
Bien que ce ne soit pas une victoire, la deuxième place de Matthews a été un bon résultat d’équipe pour BikeExchange-Jayco, dont le plan pour cette journée était de mettre leur sprinter polyvalent en position de viser la victoire qui continue de lui échapper. de France.
Une fois l’échappée à trois de Mattia Cattaneo (Quick-Step Alpha Vinyl), Fred Wright (Bahrain-Victorious) et Fredrik Frison (Lotto Soudal) passée, Chris Juul-Jensen (BikeExchange-Jayco) n’a pas tardé à passer devant du groupe et commence à tirer pour limiter l’écart qui s’allonge.

Puis c’est au tour de Luke Durbridge de prendre la tête au sommet du Col de Petra Felix, l’écart de la pause ne cessant de se réduire compte tenu du rythme dominant de l’équipe australienne.

READ  Genia donne des conseils brutaux aux Wallabies pour défaire la tactique de la France
Une fois les coureurs dans la montée finale, Matthews a bénéficié du travail de Jack Bauer, Luka Mezgec et Nick Schultz pour le positionner parfaitement pour se battre pour la victoire.
Le directeur de l’équipe, Matt White, était un homme fier lorsqu’il a repensé aux efforts de ses coureurs, car ils ont tous exécuté le plan pour faire la pause et mettre Matthews dans une position parfaitement gagnante.
« Nos gars ont fait une très, très bonne course », a déclaré White SBS après l’étape.

« Nous voulions le préparer pour Michael, nous savons qu’il est en très bon état et ce genre de finition est parfait pour lui.

« Nous voulions nous assurer qu’il n’y avait pas d’évasion ou une très petite évasion et c’était un vrai gros effort d’équipe pour garder tout sous contrôle.
« Tout le monde avait son rôle et l’a très, très bien joué et cela a donné à Michael la meilleure opportunité de gagner l’étape, et Michael a saisi cette opportunité et il devrait être fier. »

Le Tour de France se poursuit avec la neuvième étape, une dure journée en montagne d’Aigle à Châtel les portes du Soleil. Regardez l’action de course sur le SBS SKODA Tour Tracker à partir de 20h20 AEST, avec la diffusion SBS et la diffusion en direct SBS On Demand à partir de 20h30.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here