Monique Olivier a déclaré au juge que Michel Fourniret avait enlevé Estelle Mouzin, qui l’avait emmenée à la maison de Ville-sur-Lumes dans les Ardennes, avant de la tuer, selon son avocat.

Monique Olivier a déclaré au juge que Michel Fourniret avait kidnappé Estelle Mouzin, qui l’avait emmenée au domicile de sa sœur à Ville-sur-Lumes dans les Ardennes le 9 janvier 2003, avant de la violer et de l’étrangler. Franceinfo a appris de l’avocat de Monique Olivier Richard Delgenes le vendredi 21 août.

À la lumière de ses déclarations, Monique Olivier est “passé du statut d’assistance à celui de poursuite” pour “complicité de kidnapping et kidnapping suivis de mort” dans ce cas, précisez l’avocat. “Je pense que nous savons maintenant ce qui est arrivé à Estelle Mouzin et qui l’a tuée “Richard Delgenes a déclaré ce vendredi à midi. Monique Olivier est entendue depuis mardi par le juge qui instruit le dossier de la disparition d’Estelle Mouzin à Guermantes, Seine-et-Marne, en 2003. La jeune fille avait 9 ans lorsqu’elle a disparu. Dans cette affaire, Michel Fourniret a été mis en examen en novembre 2019 pour «complicité d’enlèvement et de kidnapping suivis de mort». En mars 2020, il a avoué “deux fois” le meurtre de la jeune fille, selon maître Seban. En juin 2020, des fouilles avaient été entreprises dans la maison de Ville-sur-Lumes, mais n’avaient pas permis de retrouver le corps d’Estelle.

“Il y a de la colère parce que ça sent” années “On dit aux tribunaux que la piste Fourniret est la piste la plus solide et qu’elle doit être travaillée, puis l’espoir de savoir où se trouve le corps d’Estelle pour qu’il soit rendu à sa famille”, a réagi à franceinfo Didier Seban, l’un des avocats de la famille Mouzin.

READ  20 millions de cas dans le monde, parisiens masqués

“Tous les éléments mènent au couple Fourniret, ça les implique depuis des années, on a les éléments pour dire que c’est eux. Il faut terminer cette enquête et donner la vérité à la famille qui l’attend depuis longtemps.”, a poursuivi Maître Seban, qui précise que Michel Fourniret doit être entendu la semaine prochaine.

Michel Fourniret, surnommé «l’ogre des Ardennes», a été condamné en 2008 pour les meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes, qui ont eu lieu entre 1987 et 2001. Il a été condamné à la prison à vie irréductible, avant d’être à nouveau condamné en 2018 pour un meurtre criminel.