Alors que la situation sanitaire continue de se dégrader en France, lundi, le gouvernement a invité les Français au télétravaille plus loin possibledans les zones d’alerte renforcé (dont il appartient la métropole de Lille) et maximum, comme Paris et sa petite couronne, croyant que ça devrait être ” plus que jamais »Privilégié compte tenu de la multiplication des cas de contamination.

De nombreux postes de travail permettent le travail à distance et des rotations peuvent être organisées pour limiter l’impact sur le groupe de travail “Il a également expliqué Élisabeth Borne, ministre du Travail, lors d’une réunion avec les syndicats et les employeurs.

Alors que le gouvernement insiste sur l’importance du télétravail pour lutter contre le coronavirus, votre employeur peut vous refuser. télétravail
? Oui, il indique le gouvernement dans son guide du télétravail. Premièrement, si votre employeur estime que votre poste n’est pas compatible avec le télétravail.

> Vous pouvez vous voir refuser l’accès au télétravail si votre poste n’est pas compatible

Votre patron peut vous refuser le télétravail s’il ne peut pas vous donner accès à vos emails et données professionnelles. ” Il appartient à l’employeur d’apprécier si le lieu de travail est compatible ou non avec le télétravail, indique le gouvernement. Si aucune solution technique ne permet au salarié d’exercer son activité de télétravail, l’activité peut reprendre sur le lieu de travail. », Respectez les mesures sanitaires.

> En cas de refus et poste compatible avec le télétravail, l’employeur doit justifier son refus

Autrement, ” si votre employeur estime que les conditions de reprise du travail sont conformes aux directives sanitaires de votre lieu de travail Et que vous couriez peu ou pas de risques en allant travailler, il peut aussi vous refuser le télétravail. Cependant, si votre employeur rejette votre candidature, votre poste est éligible au télétravail, il doit ” justifier le refus “, Précisez le guide, en vous rappelant que” à partir du 17 mars et jusqu’à nouvel ordre, le télétravail doit être systématiquement privilégié “. Et pour ça” l’employeur doit donc démontrer que la présence sur le lieu de travail est essentielle au fonctionnement de l’entreprise “.

READ  Plusieurs cas de Covid-19 parmi le personnel de McDonald's

Le gouvernement rappelle que ” A partir du 1er septembre, le télétravail reste une pratique recommandée car il participe au processus de prévention du risque d’infection par le SRAS-CoV-2 et permet de limiter le nombre de personnes dans les transports en commun. », Surtout pour les nombreux habitants d’Ile-de-France qui utilisent les transports au quotidien.

> La couleur de votre département n’affecte pas le droit au télétravail

La couleur de votre département pourrait-elle affecter votre droit au télétravail ou non? Non, si l’on croit au guide du télétravail en période de décontamination, publié par le gouvernement début septembre. Indiquez: ” Le télétravail doit définitivement être privilégié dans les circonstances actuelles où votre poste est compatible, quelle que soit la couleur du département “.

Bien que les couleurs vert, orange et rouge ne soient plus utilisées pour définir la situation sanitaire, le gouvernement le demande régulièrement le télétravail est privilégié, surtout si vous vivez dans une zone d’alerte maximale ou surélevée: ” Il semble nécessaire d’intensifier le télétravail pour les entreprises du [d’alerte renforcée et maximale] (…) cette mesure devrait s’appliquer aussi longtemps que la situation sanitaire l’exige », Rappelle le ministère du Travail dans un communiqué.

> Votre employeur peut vous demander de faire du télétravail

De plus, votre employeur peut vous forcer à faire du télétravail: ” Article L. 1222-11 du code du travail il évoque le risque épidémique comme pouvant justifier le recours au télétravail sans l’accord du salarié », précise le gouvernement.