Nombre de Burundais demandeurs d’asile en Belgique multipliés par huit

Le nombre de demandeurs d’asile burundais arrivant en Belgique via la Serbie a considérablement augmenté, écrasant les centres d’accueil, selon les autorités.

Des centaines de Burundais dormiraient dans les rues et les parcs publics de Bruxelles en attendant leur procès.

Joséphine Nkunzimana est une Belge résidant au Burundi qui offre des besoins de base à ses compatriotes « après un voyage exténuant qui les a fait traverser plus de cinq pays pour arriver ici », a-t-elle déclaré à la BBC Great Lakes.

Les autorités belges ont enregistré 263 demandeurs d’asile burundais en juillet, contre seulement 34 en mai et 112 en juin. C’est huit fois plus qu’au cours des trois mois précédents, rapporte le journal belge La Libre Belgique.

Le document cite Dirk Van den Bulck, le commissaire belge aux réfugiés, qui affirme que les citoyens burundais n’ont pas besoin de visa pour entrer en Serbie et une fois sur place, ils « entrent sur le territoire européen via la Roumanie ».

En juin, le parlement burundais a ratifié des accords dans divers secteurs avec le gouvernement serbe.

Le Burundi, ancienne colonie belge, est le pays le plus pauvre du monde selon le ratio PIB par habitant de la Banque mondiale.

La plupart des voyageurs sont des jeunes à la recherche d’une vie meilleure à l’étranger, la Belgique leur donnant de l’espoir puisque 96% des demandes d’asile au Burundi ont été acceptées l’année dernière.

« Mais c’est difficile cette fois car beaucoup peuvent se tromper, [because] les réfugiés d’Ukraine ont la priorité », explique Mme Nkunzimana.

READ  un homme blessé par balles lors d'un contrôle de police à l'entrée d'une ville

Les médias burundais citent l’ONLCT, une organisation locale contre les migrants illégaux, exhortant le gouvernement à gérer son accord avec la Serbie afin qu’il « ne cause pas de problèmes » à l’Europe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here