Ocean Winds Navantia livre pour l’éolien offshore français

OW Ocean Winds a confirmé un accord de réservation de capacité avec l’espagnol Navantia pour la construction de deux fondations de type jacket et des pieux associés pour les sous-stations de deux parcs éoliens offshore en France.

Les deux parcs éoliens sont le 496 MW Iles d’Yeu et de Noirmoutier et le 496 MW Dieppe Le Tréport.

L’accord de réservation est une étape avant la formalisation du contrat, a déclaré Navantia.

Les vestes seront construites au chantier naval Navantia de Puerto Real à Cadix, où elles généreront environ 380 000 heures de travail.

Les premiers travaux d’ingénierie ont déjà commencé et la construction des jackets débutera début 2023. Les deux installations seront livrées en 2024 et 2025.

Ce projet marque une étape importante pour Navantia Seanergies, la nouvelle filiale de Navantia qui se concentre sur l’éolien offshore et l’hydrogène vert, car il s’agira de son premier projet d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC).

« Le partenariat avec Ocean Winds consolide notre position de fournisseur mondial et de partenaire industriel fiable de certains des principaux groupes énergétiques internationaux. Notre engagement dans les énergies vertes, et en particulier l’éolien offshore, permettra d’accroître notre activité et d’ajouter de la valeur à nos partenaires. » a déclaré le directeur de Navantia Seanergies, Javier Herrador.

Ocean Winds, dont le siège est à Madrid, est une coentreprise à 50/50 entre EDP Renewables (EDPR) et ENGIE (coentreprise à 50/50) avec un portefeuille de projets éoliens offshore d’une capacité combinée de plus de 11 GW.

Navantia a déjà produit 20 structures de veste pour EDPR pour le parc éolien Moray East et une structure flottante pour le parc éolien flottant Windfloat Atlantic au Portugal, ce dernier avec son partenaire Windar.

READ  Le PDG d'Axa France considère le chantage du gouvernement sur les assureurs "scandaleux"

« La prévision de croissance exponentielle de l’éolien offshore est sans aucun doute une opportunité pour Navantia, comme pour l’Espagne et l’Europe. Nous voulons unir nos forces en faveur d’un secteur générateur de croissance et d’innovation durable et contribuant à la création de richesse et d’emplois qualifiés ». a déclaré le président de Navantia, Ricardo Domínguez.

Les parcs éoliens en mer de Dieppe-Le Tréport et Yeu-Noirmoutier ont été sélectionnés lors du deuxième appel d’offres français en 2014 et ont été approuvés pour une exploitation en 2018.

Les deux parcs éoliens seront équipés de 62 turbines Siemens Gamesa de 8 MW qui devraient être mises en service d’ici 2025.

Suivez offshoreWIND.biz sur :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here